Sortir à Lyon

Tu m’fais tour­ner la Terre

Théâtre histo­rique. Hasard du calen­drier ? La Vie de Gali­lée est monté cette année à la Comé­die-Française et aux Céles­tins. Et à Lyon, on a la chance d’avoir la meilleure des versions de ce texte abso­lu­ment passion­nant, signé Brecht et mise en scène par Clau­dia Stavisky. En ce début du XVIIe siècle, on suit les avan­cées scien­ti­fiques du mathé­ma­ti­cien qui prouva que la Terre tourne bien autour du soleil, et non l’in­verse, quelques années après que Gior­dano Bruno a été mis au bûché pour avoir soutenu la même thèse. Dès l’ou­ver­ture, Brecht nous plonge dans un bouillon­ne­ment de réflexions philo­so­phiques : l’hu­ma­nité a perdu son centre et se retrouve sens dessus-dessous. Pour donner corps à cette pièce didac­tique, Stavisky a eu le flair de s’en­tou­rer d’une excel­lente troupe de comé­diens, menée par la Rolls Torre­ton. Avec simpli­cité et sans gran­di­lo­quence, l’ac­teur donne chair à ce savant bon vivant, pour qui « penser est l’un des plus grands diver­tis­se­ments de l’es­pèce humaine  » et qui ne refuse jamais un bon gueu­le­ton. Entre deux réflexions autour de la science et du pouvoir, on rit souvent alors que la tension de la pièce va cres­cendo : car c’est d’un combat dont il s’agit, entre des scien­ti­fiques qui veulent faire écla­ter la vérité et des hommes d’Eglise qui craignent que cette même vérité ne nie l’exis­tence de Dieu et ne remette en cause l’ordre du monde. Toutes ces idées prennent corps grâce aux acteurs et le décor épuré et sans âge (sommes-nous dans un donjon ? un hangar ?) fait échos aux diffi­cul­tés actuelles des scien­ti­fiques. Seul regret, la fin, trop longue, plombe un peu cette pièce aussi diver­tis­sante qu’ins­truc­tive. C.S.

La Vie de Gali­lée, de Bertolt Brecht, mise en scène Clau­dia Stavisky. Avec Philippe Torre­ton, Michel Hermon, Nanou Garcia… Jusqu’au dimanche 1er décembre à 20h au Théâtre des Céles­tins, Lyon 2e. De 9 à 40€. thea­tre­des­ce­les­tins.com

Ondine, le plus beau film de la rentrée

Tous ses films parlent d'amour, mais en parlent comme aucun autre. Dans Transit, Christian Petzold mettait en scène sans prévenir un court récit de 1940 dans le monde d'aujourd'hui, comme si tous les enjeux de la Seconde Guerre mondiale (réfugiés, persécution, Résistance) venaien...

Ambro­nay, pas cher et parti­ci­pa­tif

C'est le dernier des festivals d'été habituellement et le premier qui aura bien lieu cette année. Le festival d'Ambronay a tout mis en oeuvre pour accueillir le public dans les meilleurs conditions possibles, sanitaires bien sûr, mais aussi au niveau du confort visuel. Vous pourr...

Les Céles­tins sens dessus dessous!

Après le TNP et en attendant la Croix-Rousse ou le Point du jour, Les Célestins viennent de dévoiler leur nouvelle saison 20-21, où l'on retrouvera Philippe Torreton en Galilée dans la reprise du spectacle de Claudia Stavisky (lire notre critique << ici >>). En attendant de retro...