Sortir à Lyon
Partager cet article :

Le Moi et le Je

Créa­tion. Pour sa dernière produc­tion à la Comé­die de Valence qu’on a la chance de voir passer par Lyon, Richard Brunel, futur direc­teur de l’Opéra de Lyon, est aussi modeste (deux acteurs sur scène) que soigné : un texte inédit construit comme un inter­ro­ga­toire à rebours dessine le portrait psychique d’une femme au bord du débord, animée par une colère, couvant aussi bien dans son couple qu’à son travail. Aussi à l’aise dans la rudesse ouvrière que dans la sensua­lité dont elle rêve encore en dénouant ses cheveux, Anne Benoît est impres­sion­nante, la voix modu­lant sans cesse, jusqu’à un jeu de rôles verti­gi­neux dévoi­lant aussi bien ses failles intimes que ce qu’une oppres­sion sociale peut coûter, dans une scéno­gra­phie qui module sans cesse entre ses fantasmes et la réalité. Un petit bijou de noir­ceur. L.H.

Otages de Nina Bouraoui. Mise en scène Richard Brunel. Jusqu’au samedi 30 novembre à 20h au théâtre du Point du jour, Lyon 5e. De 13 à 18 €. point­dujour­theatre.fr

Céles­tins en plein air : le bonheur en cartons !

Deux acteurs, quelques morceaux de carton et de l’humour, le tout sur la place du théâtre des Célestins. Dans Les Gros patinent bien, Olivier Martin-Salvan et Pierre Guillois incarnent un acteur shakespearien et un homme à tout faire. Ensemble, ils partent pour un périple à trave...

Un festi­val de danse gratuit cet été

Après la Biennale, la danse continue… Les festivités ne sont pas encore terminées que Dominique Hervieu a déjà un coup d’avance en lançant pour la première fois un festival de danse entièrement gratuit à découvrir dans l’espace public jusqu’au 8 juillet, et particulièrement dans ...

Le défilé de la Bien­nale aux couleurs de l’Afrique

C'est devant un public assis et dans le Grand Théâtre de Fourvière qu'a eu lieu le Défilé de la Biennale de la danse ce samedi 5 juin. Une première représentation avant les deux prévues ce dimanche après-midi, dans un format bien particulier : à la place du traditionnel défilé à ...

Sime­non : théâtre au grand jour

C’est un des plus beaux récits de Simenon, dont Mathieu Amalric avait tiré un film magnifique, La Chambre bleue. Un homme tiraillé entre deux femmes, jusqu’à l’implosion, avec cette folie qui couve à l’intérieur des vies en apparence ordinaires et dont Simenon avait le secret. Le...