Sortir à Lyon
Partager cet article :

Les sultans sont durs

Néo-clas­sique. La langue de Racine est la plus limpide et la plus géniale qui soit, mais sson théâtre reste redou­table à mettre en scène: la spatia­li­sa­tion, les costumes et les décors ne se résument souvent qu’à une pesan­teur acadé­mique, les mots restant plus fort que tout. Aucune raison que ce soit le cas avec Frank Castorf, parent terrible de la scène berli­noise, qui passe à Valence, haut lieu du théâtre contem­po­rain, souvent en avance sur Lyon. D’abord parce qu’il s’at­taque à un texte méconnu, plus violent qu’à l’ac­cou­tu­mée de la part de Racine, fantas­mant autour de l’Orient. Ensuite parce que Castorf y adjoint des textes d’An­to­nin Artaud pour provoquer un cock­tail explo­sif (clas­siques, s’asb­te­nir). Enfin parce qu’il sait ce que scéno­gra­phie veut dire, et que c’est une Jeanne Bali­bar dénu­dée qui vient trôner au milieu de ce chaos en muse véné­neuse. Bref, on meurt d’en­vie de le voir. L.H.

Baja­zet, en consi­dé­rant le théâtre et la peste, d’après Anto­nin Artaud et Racine. Mise en scène Frank Castorf. Mercredi 12 et jeudi 13 février à 20h à la Comé­die de Valence. De 14 à 25 €. come­die­de­va­lence.com

Céles­tins en plein air : le bonheur en cartons !

Deux acteurs, quelques morceaux de carton et de l’humour, le tout sur la place du théâtre des Célestins. Dans Les Gros patinent bien, Olivier Martin-Salvan et Pierre Guillois incarnent un acteur shakespearien et un homme à tout faire. Ensemble, ils partent pour un périple à trave...

Un festi­val de danse gratuit cet été

Après la Biennale, la danse continue… Les festivités ne sont pas encore terminées que Dominique Hervieu a déjà un coup d’avance en lançant pour la première fois un festival de danse entièrement gratuit à découvrir dans l’espace public jusqu’au 8 juillet, et particulièrement dans ...

Le défilé de la Bien­nale aux couleurs de l’Afrique

C'est devant un public assis et dans le Grand Théâtre de Fourvière qu'a eu lieu le Défilé de la Biennale de la danse ce samedi 5 juin. Une première représentation avant les deux prévues ce dimanche après-midi, dans un format bien particulier : à la place du traditionnel défilé à ...

Sime­non : théâtre au grand jour

C’est un des plus beaux récits de Simenon, dont Mathieu Amalric avait tiré un film magnifique, La Chambre bleue. Un homme tiraillé entre deux femmes, jusqu’à l’implosion, avec cette folie qui couve à l’intérieur des vies en apparence ordinaires et dont Simenon avait le secret. Le...