Sortir à Lyon

Belle et Jean-Sébas­tien

Ballet. « La danse est à la marche ce que le chant est au parlé » nous avait confié il y a quelque temps lors d’une inter­view la grande choré­graphe Anne Teresa de Keers­mae­ker. « Je conti­nue de penser que toutes les musiques peuvent être dansées, mais la musique du XXe siècle a tota­le­ment changé le rapport entre la danse et la musique, même si Le Sacre du prin­temps est l’une des plus belles musiques du monde. Il n’y a rien de plus concret qu’un corps. C’est ce qui donne une présence parti­cu­lière à la danse : il n’y a pas plus contem­po­rain qu’un corps. Depuis, elle a mis en scène Cosi fan tutte de Mozart à l’Opéra de Paris, en privi­lé­giant comme toujours « la beauté abstraite et la compo­si­tion ». Son art consommé des combi­nai­sons de groupe et son goût prononcé pour la varia­tion en font une inter­prète privi­lé­giée de la musique de Bach, son compo­si­teur de prédi­lec­tion. Elle reprend aujourd’­hui à Genève son travail autour des six concer­tos bran­de­bour­geois à la vita­lité débor­dante. Une rencontre au sommet avec sa compa­gnie Rosas, et la musique du B’Rock orches­tra dirigé par Aman­dine Beyer. Immanquable. L.H.

Les Six concer­tos bran­de­bour­geois de Bach par Anne Teresa de Keers­mae­ker et sa compa­gnie Rosas. Direc­tion musi­cale Aman­dine Beyer et le B’rock orches­tra. Du jeudi 20 au dimanche 23 février à 20h (dim 15h). De 17 à 99 CHF. gtg.ch

Ondine, le plus beau film de la rentrée

Tous ses films parlent d'amour, mais en parlent comme aucun autre. Dans Transit, Christian Petzold mettait en scène sans prévenir un court récit de 1940 dans le monde d'aujourd'hui, comme si tous les enjeux de la Seconde Guerre mondiale (réfugiés, persécution, Résistance) venaien...

L’art de la récup’ subver­sive

De la styliste britannique Vivienne Westwood, on retient surtout la période punk, quand elle habillait les Sex Pistols et imprimait des T-shirts à message qui faisaient scandale. Ce qu’on sait moins, c’est que cette autodidacte s’est forgé une connaissance encyclopédique de l’his...

Ambro­nay, pas cher et parti­ci­pa­tif

C'est le dernier des festivals d'été habituellement et le premier qui aura bien lieu cette année. Le festival d'Ambronay a tout mis en oeuvre pour accueillir le public dans les meilleurs conditions possibles, sanitaires bien sûr, mais aussi au niveau du confort visuel. Vous pourr...

Play : il est temps de revoir vos potes !

Comédie. D’un point de vue formel, l’idée a de quoi être casse-gueule : 1h45 de faux rushs de la vie d’un grand adolescent qui a documenté sa vie des années 90 à aujourd’hui, caméscope au poing. Et pourtant, pour peu qu’on accepte que les mauvais cadrages, le son qui saute et la ...

Patrice Giorda, la pein­ture inté­rieure

Le peintre lyonnais présente à la galerie Michel Descours trente oeuvres inspirées d’un tableau de Constable. Une série de variations autour de la couleur. Il est des œuvres qui marquent comme des rencontres. Quand l’année dernière, Patrice Giorda se rend à la Tate Gallery alo...