Sortir à Lyon
Partager cet article :

Mets tes bottes pour Kinky Boots !

Bottes de sept lieues

« This boots are made for walking  », chan­tait Nancy Sina­tra. Pas sûr que vous alliez bien loin propulsé sur des talons aiguilles de 12 centi­mètres sans vous tordre la cheville, surtout si c’est votre première fois. En même temps, personne ne vous a demandé de répé­ter inté­gra­le­ment la choré­gra­phie du Lido. Vous pouvez vous conten­ter de rester assis.e, croi­sant et décroi­sant lasci­ve­ment les jambes, comme Sharon Stone dans Basic Instinct (le pic à glace est acces­soire). Le tout est de choi­sir les bonnes bottes : des cuis­sarde bien hautes qui saucis­sonnent les cuisses, dévoi­lant une chaste bande de peau. Pour le reste, le champ des possibles s’offre à vous, Kinky signi­fiant « pratique sexuelle déviante » : vernies, à paillettes ou velues comme des pattes de yéti… Ne venez pas ensuite vous plaindre si un féti­chiste vous colle aux basques (bisou Georges Tron).

Chaus­sures à talons pour hommes chez Stock 28 cours Gambetta, Lyon 7e.

Casual as usual

Pour les drag queens refoulé.e.s, pas encore prêt.e.s à lâcher leur costume de mâle domi­nant blanc, on fait dans la demi-mesure comme l’An­gle­terre qui a évité un Brexit dur. Si vos cuis­sardes pour­rez vous ouvrir grand les portes du caba­ret de Michou, pour le reste, on pense repré­sen­tant de commerce à la messe du dimanche : caleçon repassé, chemise rayées, veste bleu marine ou beige et cravate de mauvais goût. Assis.e.s derrière votre bureau, personne ne soupçon­nera votre double vie. Le panta­lon est option­nel.

La parfaite pano­plie du gendre idéale chez Cyrillus, 645 rue Edouard-Herriot.

Reine de soirée

Vous vous sentez aussi à l’aise dans votre guêpière qu’un lardon dans son cassou­let, vous maîtri­sez l’art du lip sync (le play­back en gros) comme personne et vous pour­riez donner des leçons de contou­ring à Kim K. ? Vous êtes la reine des drag queens. Pas du genre fesses tristes, votre placard regorge de tenues à l’heu­reuse sobriété d’un sapin de Noël : paillettes, épau­lettes, houp­pettes, talon­net­tes… Il ne vous reste plus qu’à vous choi­sir un nom de scène comme Isabella Balka­nya ou La Grosse Goulue et vous voilà impé­ra­trice de soirée. Atten­tion, vous risquez d’y prendre goût.

Guêpière chez Jacquie et Michel, Lyon 2e.

Kinky Boots, jeudi 12 mars à 20h au Pathé Belle­cour (Lyon2e) et Pathé Vaise (Lyon 9e). 15€. cine­mas­pa­the­gau­mont.com

Le boom des librai­ries indé­pen­dantes

L'exception culturelle, ce sont elles. Alors que le cinéma ou les musées enregistraient sur 2019 une perte de fréquentation abyssale de l'ordre de – 70 %, les librairies, elles, se maintenaient autour de – 3% de moyenne au niveau national. Une forme de stabilité déjà inespérée, m...

Petit pays de Gaël Faye sort en Vod

Adapter le best-seller est une gageure et les premières minutes de Petit Pays, qui sort aujourd'hui en Vod, nous ont fait un peu peur. Le réalisateur reste parfois un peu trop prisonnier des scènes du roman, comme celle du vélo, presque inutile dans son adaptation. Mais malgré un...

A dada sur mon traî­neau à Avoriaz

Familial, ludique, dépaysant… Le ski joëring est l’activité de glisse la plus originale pour continuer de profiter de la montagne à tous crins, même quand les remontées sont fermées. Le principe est simple : de la neige, des skis et un cheval attelé pour tracter les skieurs sur d...

Cinéma : 2021, année de tous les dangers

Avant la chute vertigineuse des entrées en 2020 (-70% en moyenne, Covid oblige), on avait laissé le marché lyonnais des salles de cinéma sur une bonne tendance : augmentation générale de près de 5%, avec un retour marqué vers les cinémas de proximité : en 2019, c'était une augmen...

Nouvelle gale­rie à la Croix-Rousse

C'est une galerie format mouchoir de poche, répondant au doux nom deLa taille de mon âme qui a ouvert début décembre place Bertone à la Croix-Rousse. En plus d’avoir eu le courage de lancer leur projet en pleine pandémie, Dominique et Guillaume Ducongé ont opté pour une ligne dir...

Supers­pec­tives, festi­val impromptu

Jazz. Surprise, il y a bien un festival de musique sur la colline de Fourvière cet été, ou plutôt un non-festival. Après une première édition l’année dernière, puis l’annonce de l’annulation de la seconde pendant le confinement, Superspectives est finalement revenu s’installer su...

Le Péri­scope fait sa radio

Jazz. L’oisiveté qu’offre le confinement a aussi des bons côtés. C’est ainsi qu’on a pu découvrir que le Périscope avait lancé cette année une série de podcasts sur Soundcloud vraiment bien foutus. Au programme, des rencontres avec des artistes venus jouer dans la salle de concer...