Sortir à Lyon
Partager cet article :

Mets tes bottes pour Kinky Boots !

Bottes de sept lieues

« This boots are made for walking  », chan­tait Nancy Sina­tra. Pas sûr que vous alliez bien loin propulsé sur des talons aiguilles de 12 centi­mètres sans vous tordre la cheville, surtout si c’est votre première fois. En même temps, personne ne vous a demandé de répé­ter inté­gra­le­ment la choré­gra­phie du Lido. Vous pouvez vous conten­ter de rester assis.e, croi­sant et décroi­sant lasci­ve­ment les jambes, comme Sharon Stone dans Basic Instinct (le pic à glace est acces­soire). Le tout est de choi­sir les bonnes bottes : des cuis­sarde bien hautes qui saucis­sonnent les cuisses, dévoi­lant une chaste bande de peau. Pour le reste, le champ des possibles s’offre à vous, Kinky signi­fiant « pratique sexuelle déviante » : vernies, à paillettes ou velues comme des pattes de yéti… Ne venez pas ensuite vous plaindre si un féti­chiste vous colle aux basques (bisou Georges Tron).

Chaus­sures à talons pour hommes chez Stock 28 cours Gambetta, Lyon 7e.

Casual as usual

Pour les drag queens refoulé.e.s, pas encore prêt.e.s à lâcher leur costume de mâle domi­nant blanc, on fait dans la demi-mesure comme l’An­gle­terre qui a évité un Brexit dur. Si vos cuis­sardes pour­rez vous ouvrir grand les portes du caba­ret de Michou, pour le reste, on pense repré­sen­tant de commerce à la messe du dimanche : caleçon repassé, chemise rayées, veste bleu marine ou beige et cravate de mauvais goût. Assis.e.s derrière votre bureau, personne ne soupçon­nera votre double vie. Le panta­lon est option­nel.

La parfaite pano­plie du gendre idéale chez Cyrillus, 645 rue Edouard-Herriot.

Reine de soirée

Vous vous sentez aussi à l’aise dans votre guêpière qu’un lardon dans son cassou­let, vous maîtri­sez l’art du lip sync (le play­back en gros) comme personne et vous pour­riez donner des leçons de contou­ring à Kim K. ? Vous êtes la reine des drag queens. Pas du genre fesses tristes, votre placard regorge de tenues à l’heu­reuse sobriété d’un sapin de Noël : paillettes, épau­lettes, houp­pettes, talon­net­tes… Il ne vous reste plus qu’à vous choi­sir un nom de scène comme Isabella Balka­nya ou La Grosse Goulue et vous voilà impé­ra­trice de soirée. Atten­tion, vous risquez d’y prendre goût.

Guêpière chez Jacquie et Michel, Lyon 2e.

Kinky Boots, jeudi 12 mars à 20h au Pathé Belle­cour (Lyon2e) et Pathé Vaise (Lyon 9e). 15€. cine­mas­pa­the­gau­mont.com

Vincent Lacoste et la jeune fille

Vincent Lacoste n’est pas seulement un acteur de comédie. Vous pouvez d’ailleurs voir actuellement Mes jours de gloire sur Canal +, joli premier film sur la dépression pour lequel on l’avait rencontré (lire l’entretien << ici >>). Avec Amanda, il trouvait son plus beau rôle drama...

Camille chante et danse à Four­vière

C’est LA chorégraphe sud-africaine qui a bousculé tous les codes du corps et des représentations du spectacle vivant depuis les années 2000, et ce, du hip-hop à l’opéra. Volontiers provocatrice mais toujours énergique, ludique et pleine de dérision, Robyn Orlin n’a jamais hésité ...

40 ans de Jazz à Vienne: c’est parti !

La voilà la bonne nouvelle, tombée le temps d'un Facebook live : "La configuration du Théâtre Antique de Vienne permet aujourd'hui à Jazz à Vienne d’envisager des concerts cet été." On vous avait déjà alléché en avant-première avec la plupart des noms de cette 40e édition et la n...

Le Moi et le Je

Création. Pour sa dernière production à la Comédie de Valence qu'on a la chance de voir passer par Lyon, Richard Brunel, futur directeur de l'Opéra de Lyon, est aussi modeste (deux acteurs sur scène) que soigné : un texte inédit construit comme un interrogatoire à rebours dessine...

De si petits mensonges

Vous êtes curieux de savoir à quoi ressemble le cinéma bulgare? Eh bien il est à peu près aussi âpre, sec et inconfortable que son voisin le cinéma roumain, avec là aussi, de vraies qualités esthétiques. Prenez Sister, le second long métrage de la Bulgare Svetla Tsotsorkova. Ça c...