Sortir à Lyon
Partager cet article :

Mets tes bottes pour Kinky Boots !

Bottes de sept lieues

« This boots are made for walking  », chan­tait Nancy Sina­tra. Pas sûr que vous alliez bien loin propulsé sur des talons aiguilles de 12 centi­mètres sans vous tordre la cheville, surtout si c’est votre première fois. En même temps, personne ne vous a demandé de répé­ter inté­gra­le­ment la choré­gra­phie du Lido. Vous pouvez vous conten­ter de rester assis.e, croi­sant et décroi­sant lasci­ve­ment les jambes, comme Sharon Stone dans Basic Instinct (le pic à glace est acces­soire). Le tout est de choi­sir les bonnes bottes : des cuis­sarde bien hautes qui saucis­sonnent les cuisses, dévoi­lant une chaste bande de peau. Pour le reste, le champ des possibles s’offre à vous, Kinky signi­fiant « pratique sexuelle déviante » : vernies, à paillettes ou velues comme des pattes de yéti… Ne venez pas ensuite vous plaindre si un féti­chiste vous colle aux basques (bisou Georges Tron).

Chaus­sures à talons pour hommes chez Stock 28 cours Gambetta, Lyon 7e.

Casual as usual

Pour les drag queens refoulé.e.s, pas encore prêt.e.s à lâcher leur costume de mâle domi­nant blanc, on fait dans la demi-mesure comme l’An­gle­terre qui a évité un Brexit dur. Si vos cuis­sardes pour­rez vous ouvrir grand les portes du caba­ret de Michou, pour le reste, on pense repré­sen­tant de commerce à la messe du dimanche : caleçon repassé, chemise rayées, veste bleu marine ou beige et cravate de mauvais goût. Assis.e.s derrière votre bureau, personne ne soupçon­nera votre double vie. Le panta­lon est option­nel.

La parfaite pano­plie du gendre idéale chez Cyrillus, 645 rue Edouard-Herriot.

Reine de soirée

Vous vous sentez aussi à l’aise dans votre guêpière qu’un lardon dans son cassou­let, vous maîtri­sez l’art du lip sync (le play­back en gros) comme personne et vous pour­riez donner des leçons de contou­ring à Kim K. ? Vous êtes la reine des drag queens. Pas du genre fesses tristes, votre placard regorge de tenues à l’heu­reuse sobriété d’un sapin de Noël : paillettes, épau­lettes, houp­pettes, talon­net­tes… Il ne vous reste plus qu’à vous choi­sir un nom de scène comme Isabella Balka­nya ou La Grosse Goulue et vous voilà impé­ra­trice de soirée. Atten­tion, vous risquez d’y prendre goût.

Guêpière chez Jacquie et Michel, Lyon 2e.

Kinky Boots, jeudi 12 mars à 20h au Pathé Belle­cour (Lyon2e) et Pathé Vaise (Lyon 9e). 15€. cine­mas­pa­the­gau­mont.com

Un spec­tacle déli­rant sur la mort de Michel Berger

Ancien comédien des Chiens de Navarre, Solal Bouloudnine rejoue son enfance à Ramatuelle à 6 ans lorsqu'il apprit que son voisin, Michel Berger, était mort... La Fin du début (Seras-tu là ?) est un seul en scène original et drôle pour chasser ses angoisses existentielles. « Qu...

Seul en scène inso­lite d’un enfant voisin de Michel Berger

On ne se souvient pas de sa mort, mais on se souvient du jour où l’on a réalisé qu’on allait mourir. Pour Solal Bouloudnine, c’était le 2 août 1992 précisément. Il avait six ans et passait son été dans une maison de vacances à Ramatuelle. Sa résidence estivale était voisine de ce...

Grand Crié, le spec­tacle qui pique de Nico­las Barry

Nous aussi on a parfois envie de crier, et pas seulement "Aline" pour qu'elle revienne. "Subversif, revendicatif, festif, agressif ou craintif", Nicolas Barry consacré son spectacle aux Subs à un Grand Crié, auquel on aurait volontiers ajouter le cri libérateur. Rassurez-vous, vo...

2 fois plus de Micha­lik

Avec Edmond, l'auteur-metteur en scène parisien s’intéressait à la création de Cyrano de Bergerac et ausculte la passion et les angoisses d'une bande d'artistes qui ne sait pas encore que son intuition la mènera à l’un des monuments du théâtre français. Une pièce chorale ultra ry...