Sortir à Lyon
Partager cet article :

Le Point du jour veut faire société

Avant-première. « Artistes témoins », « artistes mili­tants », « théâtre sans fron­tière »… la nouvelle saison du théâtre du Point du jour se veut plus enga­gée que jamais, affi­chant un mani­fes­tant masqué en équi­libre surplom­bant un cortège de poli­ciers en couver­ture de sa nouvelle brochure. Créer une « tension » entre « parcours de vie » et « fiction », telle est l’am­bi­tion de ce théâtre pas comme les autres qui fait surtout place pour notre plus grand bonheur à la jeune créa­tion et aux formes théâ­trales nouvelles. Une dizaine de spec­tacles « nomades » auront lieu partout dans le 5e arron­dis­se­ment cet automne dans la lignée du spec­tacle d’Etienne Gaudillère, Elle et lui, joué en appar­te­ment, qui faisait l’ou­ver­ture de saison l’an­née dernière. Asso­cié eu Point du jour, Etienne Gaudillère revient pour Pale Blue Dot, le premier spec­tacle qui l’est fait être repé­rée, consa­cré à « l’af­faire » Wiki­leaks. L’in­dis­pen­sable Collec­tif X qu’on retrouve aussi cette saison au TNP repren­dra lui La Crèche de François Hien (photo), consa­cré à une autre « affaire », celle d’une nounou renvoyée pour son voile isla­mique, « radio­gra­phie de la fabrique des opinions » pour dix comé­diens. Un théâtre grand ouvert sur la société, dans lequel on pourra retrou­ver le formi­dable Tupp de la direc­trice Angé­lique Clai­rand, une de nos comé­diennes préfé­rées, véri­table « conte contem­po­rain nourri d’enquêtes socio­lo­giques ». Faire société, ce sera aussi l’objet de la série des « Repor­terre », croi­sant travail jour­na­lis­tique et travail d’ar­tiste autour des ques­tions de l’im­mi­gra­tion ou des iden­ti­tés sexuelles. Bref, on ne sait pas si l’al­liance Verts-gauche-extrême gauche rempor­tera la mairie fin juin pour les muni­ci­pales, mais elle a déjà son théâtre sur la colline du 5e arron­dis­se­ment. Un pari gagnant ? A véri­fier sur place, dès le mois d’oc­tobre.

Toute la saison 20/21 du théâtre du Point du jour est à décou­vrir << ici >>.

Dracula, un Coppola saignant sur Netflix

C'est un des grands films de Coppola, sous-estimée à sa sortie en 1992. Une grande fresque médiévale, baroque et sanguinolente fut moyennement goûtée à sa sortie, sous prétexte d’épouser la précarité d'effets spéciaux rudimentaires en trois couleurs, comme au temps de la Hammer.....

Le grand projet disco­gra­phique de l’ONL

à peine arrivé depuis septembre à l’Auditorium, que le nouveau directeur musical Nikolaj Szeps-Znaider a déjà lancé un projet artistique d’une ampleur digne des grandes heures d’Emmanuel Krivine. Malgré l’absence de public (pas merci Roselyne), il a d'abord travaillé en orfèvre l...

Ponta Preta, surf rock vintage

Cela fait un moment qu’on vous parle du surf rock jubilatoire des Ponta Preta. Nos "Beach boys locaux" avaient livré en 2019 un premier EP fulgurant et une série de concerts à tomber, dans un style surf vintage mais pas que, clairement aussi influencé par leurs contemporains tels...

40 ans de Jazz à Vienne: c’est parti !

La voilà la bonne nouvelle, tombée le temps d'un Facebook live : "La configuration du Théâtre Antique de Vienne permet aujourd'hui à Jazz à Vienne d’envisager des concerts cet été." On vous avait déjà alléché en avant-première avec la plupart des noms de cette 40e édition et la n...