Sortir à Lyon
Partager cet article :

Le Point du jour veut faire société

Avant-première. « Artistes témoins », « artistes mili­tants », « théâtre sans fron­tière »… la nouvelle saison du théâtre du Point du jour se veut plus enga­gée que jamais, affi­chant un mani­fes­tant masqué en équi­libre surplom­bant un cortège de poli­ciers en couver­ture de sa nouvelle brochure. Créer une « tension » entre « parcours de vie » et « fiction », telle est l’am­bi­tion de ce théâtre pas comme les autres qui fait surtout place pour notre plus grand bonheur à la jeune créa­tion et aux formes théâ­trales nouvelles. Une dizaine de spec­tacles « nomades » auront lieu partout dans le 5e arron­dis­se­ment cet automne dans la lignée du spec­tacle d’Etienne Gaudillère, Elle et lui, joué en appar­te­ment, qui faisait l’ou­ver­ture de saison l’an­née dernière. Asso­cié eu Point du jour, Etienne Gaudillère revient pour Pale Blue Dot, le premier spec­tacle qui l’est fait être repé­rée, consa­cré à « l’af­faire » Wiki­leaks. L’in­dis­pen­sable Collec­tif X qu’on retrouve aussi cette saison au TNP repren­dra lui La Crèche de François Hien (photo), consa­cré à une autre « affaire », celle d’une nounou renvoyée pour son voile isla­mique, « radio­gra­phie de la fabrique des opinions » pour dix comé­diens. Un théâtre grand ouvert sur la société, dans lequel on pourra retrou­ver le formi­dable Tupp de la direc­trice Angé­lique Clai­rand, une de nos comé­diennes préfé­rées, véri­table « conte contem­po­rain nourri d’enquêtes socio­lo­giques ». Faire société, ce sera aussi l’objet de la série des « Repor­terre », croi­sant travail jour­na­lis­tique et travail d’ar­tiste autour des ques­tions de l’im­mi­gra­tion ou des iden­ti­tés sexuelles. Bref, on ne sait pas si l’al­liance Verts-gauche-extrême gauche rempor­tera la mairie fin juin pour les muni­ci­pales, mais elle a déjà son théâtre sur la colline du 5e arron­dis­se­ment. Un pari gagnant ? A véri­fier sur place, dès le mois d’oc­tobre.

Toute la saison 20/21 du théâtre du Point du jour est à décou­vrir << ici >>.

Céles­tins en plein air : le bonheur en cartons !

Deux acteurs, quelques morceaux de carton et de l’humour, le tout sur la place du théâtre des Célestins. Dans Les Gros patinent bien, Olivier Martin-Salvan et Pierre Guillois incarnent un acteur shakespearien et un homme à tout faire. Ensemble, ils partent pour un périple à trave...

Un festi­val de danse gratuit cet été

Après la Biennale, la danse continue… Les festivités ne sont pas encore terminées que Dominique Hervieu a déjà un coup d’avance en lançant pour la première fois un festival de danse entièrement gratuit à découvrir dans l’espace public jusqu’au 8 juillet, et particulièrement dans ...

Le défilé de la Bien­nale aux couleurs de l’Afrique

C'est devant un public assis et dans le Grand Théâtre de Fourvière qu'a eu lieu le Défilé de la Biennale de la danse ce samedi 5 juin. Une première représentation avant les deux prévues ce dimanche après-midi, dans un format bien particulier : à la place du traditionnel défilé à ...

Sime­non : théâtre au grand jour

C’est un des plus beaux récits de Simenon, dont Mathieu Amalric avait tiré un film magnifique, La Chambre bleue. Un homme tiraillé entre deux femmes, jusqu’à l’implosion, avec cette folie qui couve à l’intérieur des vies en apparence ordinaires et dont Simenon avait le secret. Le...