Sortir à Lyon
Partager cet article :

Despe­rate house­wife

A force de répé­ter toujours les mêmes gestes – donner la tété au bébé, habiller l’aîné, faire le café du mari- Suzy Storck a fini par dérailler. Raconté comme un thril­ler social sur fond de fait divers, le texte de Magali Mougel aborde sans conces­sions des sujets tabou : l’épui­se­ment des femmes au foyer, le non désir de mater­nité et surtout la pres­sion sociale qui pèse sur les femmes, avec en toile de fond une France rurale qui ne veut plus être regar­dée avec condes­cen­dance.

Aux manettes de ce drame intime et social, Simon Delé­tang donne corps à ce texte avec une mise en scène écla­tée et épurée. Peu de décor, sinon une pile de linge et une machine à laver, une musique toni­truante et surtout des acteurs intenses, qui font entendre le texte plan­tés face au public et ne se regar­dant jamais, comme pour mieux dire l’in­com­mu­ni­ca­bi­lité de leur situa­tion. Le metteur en scène, costume noir et micro en main, joue le rôle du choeur antique, faisant réson­ner le mal être de cette femme comme les autres. Du bon théâtre contem­po­rain, coup de poing comme on l’aime.

Suzy Storck, jusqu’au dimanche 18 octobre à 20h30 (le dimanche à 16h30) au théâtre des Céles­tins, Lyon 2e. De 9 à 24€. thea­tre­des­ce­les­tins.com

La tartuf­fe­rie des salles de spec­tacle

Nous aussi, on y a cru. On vous avait concocté un numéro de décembre truffé des belles expos, des beaux films, de spectacles même et de vacances sous la neige. On pensait que c'était ça, sauver Noël (à lire ici pour vous détendre). Que nenni. Macron et son Mini-moi Castex en ont ...

Fait d’hi­ver en Lozère

Le dernier film du réalisateur de Harry, un ami qui vous veut du bien, sorti en catimini à la toute fin de 2019, est bien trop original pour qu'on ne vous le conseille pas, aujourd'hui qu'il débarque sur Canal +... Mais Seules les bêtes est aussi suffisamment inabouti pour qu'on ...

Le boom des librai­ries indé­pen­dantes

L'exception culturelle, ce sont elles. Alors que le cinéma ou les musées enregistraient sur 2019 une perte de fréquentation abyssale de l'ordre de – 70 %, les librairies, elles, se maintenaient autour de – 3% de moyenne au niveau national. Une forme de stabilité déjà inespérée, m...

Funi­culi funi­cula en Char­treuse

90 ans au compteur et toujours aussi vigoureux! Le funiculaire de Saint-Hilaire du Touvet est l’un des plus vieux chemins de fer des Alpes françaises et il continue depuis 1924 d’avaler les 750 mètres de dénivelé le long des pentes de la Chartreuse pour mener les touristes jusque...

Debout sur la montagne : pas toujours au sommet !

Chronique maison. C’est un scénario décousu de fil blanc comme le cinéma d’auteur hexagonal sait en faire de mieux : une enième resucée des trois amis d’enfance qui se retrouvent « quinze ans après » (sic), « un peu abimés par la vie » (resic). Serions-nous dans un film français ...