Sortir à Lyon
Partager cet article :

Philippe Decou­flé fait le show en ligne

C’est un des spec­tacles les plus épous­tou­flants qu’on avait vu à la Maison de la danse ces dernières années. Créé en 2016, Contact est désor­mais dispo­nible en inté­gra­lité gratui­te­ment sur Nume­ri­danse, le site de réfé­rence qui permet d’en­trer dans la ronde choré­gra­phique et qui vient de passer le million de vues. Il n’y a donc pas que Youtube dans la vie en ligne, il y aussi cette comé­die musi­cale surréa­liste pas comme les autres, avec la musique live du plus félin des guita­ristes, Nosfell, dans des décors asymé­triques jouant sur les fausses pers­pec­tives à la Max Ernst.

Il y a surtout de vrais danseurs de tous styles, à la joie commu­ni­ca­tive jusque dans les couleurs de leurs costumes, joyeu­se­ment barrés et stylés comme sait les dessi­ner Philippe Decou­flé. Bref, si vous ne trou­vez de feel good movie en ce mois de novembre un brin dépri­mant, prenez un shoot d’in­ven­ti­vité et d’éner­gie avec cette comé­die dansée revi­si­tant le mythe de Faust, où vous retrou­ve­rez aussi le temps d’un spec­tacle la silhouette dégin­gan­dée de Chris­tophe Salen­gro, le « Président » de Groland décédé quelque temps après…

Regar­der Contact de Philippe Decou­flé sur Nume­ri­danse, dispo­nible en illi­mité gratui­te­ment (Produc­tion 24 images, réali­sa­tion Denis Caïozzi, 2016).

Chris­tophe Salen­gro et Nosfell (en fond de scène), au milieu du joyeux bazar de Contact.

Voir danser le Ballet de l’Opéra gratuit

Montez au 7e ciel, sous la verrière de Jean Nouvel à l’Opéra de Lyon, pour voir les danseurs travailler dans leur salle de répétition, littéralement en apesanteur, derrière les muses, avec vue plongeante sur l'Hôtel de Ville. Toute la journée du samedi 16 octobre, vous pourrez as...

Les Subs font du virus un spec­tacle inter­ac­tif

Virus a quelque chose prémonitoire: au cours du jeu, il est question de masque en trop faible quantité, de recherche de vaccin, de confinement et de crise économique. D’où vous est venue cette idée de créer une simulation de pandémie ? Yan Duyvendak: “Un de mes amis médecin, P...

Emma­nuel Gat fait danser Tears for fears

Ancien athlète et chef d'orchestre, il aime la danse sportive, s’inspirant aussi bien de Jean-Sebastien Bach que de Nina Simone. Cette fois, Emmanuel Gat invente avec Lovetrain2020 une comédie musicale contemporaine pour 14 danseurs, en croisant la new wave de Tears for fears, da...