Sortir à Lyon
Partager cet article :

Hip hop des 2 côtés de la Médi­ter­ra­née

C’est un des spec­tacles que vous auriez dû voir le mois dernier à la Maison de la danse. Une ronde pour sept danseurs à la fois tribale et festive. Une danse terrienne dans laquelle on devine aussi bien les gestes du travail des immi­grés, l’an­crage des danses tradi­tion­nelles d’Afrique du Nord que les toupies du hip-hop et l’éner­gie de l’éman­ci­pa­tion par la danse contem­po­raine. En atten­dant la Bien­nale (lire notre Exit 87 du mois d’avril pour en savoir plus << ici >>), vous pouvez regar­der en boucle et gratui­te­ment cet hommage à une Médi­ter­ra­née métis­sée et éter­nelle, dans laquelle les hommes aussi peuvent se voiler la face en remon­tant leur T-shirt pour une séquence “tour­men­tée” sur la musique magh­ré­bine des années 70… Nass est en effet inspiré de la musique et des textes du groupe Nass El Ghiwane, pion­nier enra­ciné des musiques contes­ta­taires d’aujourd’­hui. Comme si rien n’avait vrai­ment changé encore aujourd’­hui, et qu’il fallait garder un pied de chaque côté de la mer. L.H.

Un extrait à la Maison de la danse.

Nass (Les Gens), choré­gra­phie pour 7 danseurs de Fouad Bous­souf, compa­gnie Massala. Filmé à la Maison de la danse par Luc Riolon en mars 2021 et dispo­nible gratui­te­ment en replay sur France.tv

Fouad Bous­souf sera aussi l’in­vité de Culture Box l’émis­sion jeudi 8 avril à 20h sur France Tv, avec un extrait de son nouveau spec­tacle, Oüm, filmé aussi à la Maison de la danse, Lyon 8e.

Voir danser le Ballet de l’Opéra gratuit

Montez au 7e ciel, sous la verrière de Jean Nouvel à l’Opéra de Lyon, pour voir les danseurs travailler dans leur salle de répétition, littéralement en apesanteur, derrière les muses, avec vue plongeante sur l'Hôtel de Ville. Toute la journée du samedi 16 octobre, vous pourrez as...

Les Subs font du virus un spec­tacle inter­ac­tif

Virus a quelque chose prémonitoire: au cours du jeu, il est question de masque en trop faible quantité, de recherche de vaccin, de confinement et de crise économique. D’où vous est venue cette idée de créer une simulation de pandémie ? Yan Duyvendak: “Un de mes amis médecin, P...

Emma­nuel Gat fait danser Tears for fears

Ancien athlète et chef d'orchestre, il aime la danse sportive, s’inspirant aussi bien de Jean-Sebastien Bach que de Nina Simone. Cette fois, Emmanuel Gat invente avec Lovetrain2020 une comédie musicale contemporaine pour 14 danseurs, en croisant la new wave de Tears for fears, da...