Sortir à Lyon
Partager cet article :

Denis Plas­sard fait danser le Cluedo

Vous avez déjà joué au Cluedo en dansant ? C’est ce que propose le toujours ludique Denis Plas­sard pour clôtu­rer la saison du Pola­ris à Corbas : une recons­ti­tu­tion en 7 volets pour 7 danseurs, de 7mn23 » chacune, avec fausses pistes et trompe-l’oeil inté­grés. Cher­chez l’er­reur : un seul des 7 danseurs refera le même mouve­ment caché au milieu des choré­gra­phies : ce sera lui – ou elle – le coupable ! Une façon ludique et décom­plexée de rendre hommage à la danse concep­tuelle des grands maîtres comme Merce Cunnin­gham en usant de varia­tions milli­mé­trées, tout en s’amu­sant à regar­der la danse autre­ment, dans un spec­tacle inter­ac­tif. Après avoir été spec­ta­teur-enquê­teur, vous fini­rez par dési­gner le ou la coupable selon votre intime convic­tion, non sans avoir décou­vert un des spec­tacles les plus origi­naux de la saison, à voir en famille.

Dans le détail de Denis Plas­sard et sa compa­gnie Propos. Samedi 5 juin à 14h30 et 18h30 au Pola­ris à Corbas. De 12 à 15 €.

Un festi­val de danse gratuit cet été

Après la Biennale, la danse continue… Les festivités ne sont pas encore terminées que Dominique Hervieu a déjà un coup d’avance en lançant pour la première fois un festival de danse entièrement gratuit à découvrir dans l’espace public jusqu’au 8 juillet, et particulièrement dans ...

Le défilé de la Bien­nale aux couleurs de l’Afrique

C'est devant un public assis et dans le Grand Théâtre de Fourvière qu'a eu lieu le Défilé de la Biennale de la danse ce samedi 5 juin. Une première représentation avant les deux prévues ce dimanche après-midi, dans un format bien particulier : à la place du traditionnel défilé à ...

Sime­non : théâtre au grand jour

C’est un des plus beaux récits de Simenon, dont Mathieu Amalric avait tiré un film magnifique, La Chambre bleue. Un homme tiraillé entre deux femmes, jusqu’à l’implosion, avec cette folie qui couve à l’intérieur des vies en apparence ordinaires et dont Simenon avait le secret. Le...

« Onéguine est un hymne à la femme »

Grand traducteur du russe, André Markowicz raconte le roman de Pouchkine, monument du romantisme russe, à l'affiche du TNP tout le mois de juin dans une mise en scène de Jean Bellorini. Désormais indissociable de son binome Françoise Morvan, il nous offre une plongée dans le clas...