Sortir à Lyon
Partager cet article :

Sime­non : théâtre au grand jour

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

C’est un des plus beaux récits de Sime­non, dont Mathieu Amal­ric avait tiré un film magni­fique, La Chambre bleue. Un homme tiraillé entre deux femmes, jusqu’à l’im­plo­sion, avec cette folie qui couve à l’in­té­rieur des vies en appa­rence ordi­naires et dont Sime­non avait le secret. Le collec­tif In Vitro a non seule­ment l’ori­gi­na­lité de l’adap­ter au théâtre, mais qui plus est de le faire hors les murs dans le quar­tier de Berliet, plus vrai que la nature. Ou comment conci­lier le théâtre et les beaux jours, pour une expé­rience pas comme les autres.

Série noire, La Chambre bleue par le collec­tif In Vitro, d’après Georges Sime­non. Ven 4 juin à 19h et sam 5 juin à 11h dans le quar­tier Berliet, à l’ini­tia­tive du théâtre Theo Argence, Saint-Priest. De 17 à 20 €. Réser­ver.

Photo : Eric Cour­tet.

Paul Mira­bel, l’hu­mo­riste le plus lunaire et décalé

Le zèbre n’est pas un équidé comme les autres. Cet animal se différencie des chevaux et des ânes par son pelage original, noir avec des rayures blanches (et non l’inverse). Ainsi, un « drôle de zèbre » signifie par métaphore quelqu’un d’étrange, un peu hors norme, bizarre et… aty...

Un spec­tacle déli­rant sur la mort de Michel Berger

Ancien comédien des Chiens de Navarre, Solal Bouloudnine rejoue son enfance à Ramatuelle à 6 ans lorsqu'il apprit que son voisin, Michel Berger, était mort... La Fin du début (Seras-tu là ?) est un seul en scène original et drôle pour chasser ses angoisses existentielles. « Qu...

Seul en scène inso­lite d’un enfant voisin de Michel Berger

On ne se souvient pas de sa mort, mais on se souvient du jour où l’on a réalisé qu’on allait mourir. Pour Solal Bouloudnine, c’était le 2 août 1992 précisément. Il avait six ans et passait son été dans une maison de vacances à Ramatuelle. Sa résidence estivale était voisine de ce...

Grand Crié, le spec­tacle qui pique de Nico­las Barry

Nous aussi on a parfois envie de crier, et pas seulement "Aline" pour qu'elle revienne. "Subversif, revendicatif, festif, agressif ou craintif", Nicolas Barry consacré son spectacle aux Subs à un Grand Crié, auquel on aurait volontiers ajouter le cri libérateur. Rassurez-vous, vo...