Sortir à Lyon
Partager cet article :

Preljo­caj fait danser Hendrix

En atten­dant son Lac des cygnes qui faisait la Une de notre numéro de rentrée (en décembre à la Maison de la danse), toujours là où on ne l’at­tend pas, Ange­lin Preljo­caj ouvre le festi­val Chaos Danse au théâtre Astrée à Villeur­banne avec sa dernière créa­tion alter­na­tive, Deleuze / Hendrix. Ok boomer, son geste choré­gra­phique a toujours su allier mieux que quiconque les effu­sions rock et une anima­lité contem­po­raine à sa forma­tion clas­sique.

Ici il ose la conju­gai­son de ses deux passions : la musique (ampli­fiée) et la philo­so­phie (tendance construc­ti­visme, on ne vous fera pas un cours…). Créé pour huit danseurs au dernier festi­val Mont­pel­lier danse, c’est un privi­lège de l’ac­cueillir à Lyon avant Paris, et de décou­vrir la facette la plus expé­ri­men­tale de son oeuvre, qu’il a toujours menée en paral­lèle de ses grands spec­tacles plus popu­laires. Ce qui n’em­pêche ni l’éner­gie, ni la beauté, pas plus que de rester ludique (horaires à 19h19 et 12h12 !^^)

Deleuze / Hendrix d’An­ge­lin Preljo­caj. Mardi 12 octobre à 19h19 et mercredi 13 octobre à 12h12 (sic) au théâtre Astrée à Villeur­banne (campus de la Doua) en ouver­ture du festi­val Chaos danse. De 6 à 12 €.

Les Consé­quences de Paolo Sorren­tino

Ce serait presque un prix Lumière dans le prix Lumière. En plus de l’avant-première de son dernier film réalisé pour Netflix, La Main de Dieu (photo) - qu'on a hâte de découvrir - le pape du cinéma italien contemporain Paolo Sorrentino viendra présenter cinq de ses plus beaux fil...

Un nouveau festi­val baroque à Lyon

L’Institution des Chartreux a toujours fait venir des musiciens en cours de saison, et souvent de grande qualité, comme le ténor Cyrille Dubois. Plutôt que de les présenter au coup par coup au long de la saison, elle a décidé de les regrouper cette année le temps d’un week-end, a...

East­wood, Sorren­tino et Jane Campion au festi­val Lumière

Principal rescapé de la crise de production liée au Covid, le cinéma français devient majoritaire partout dans les festivals (Cannes, Venise ou Deauville). Le festival Lumière ne fait pas exception, avec une avalanche de films français de toutes époques. Que ce soit à travers le ...

Ambro­nay, le baroque au fémi­nin

“Nouvelles suites”, tel est le thème de la nouvelle édition d’Ambronay et de sa toute nouvelle directrice, Isabelle Battioni, avec de la suite dans les idées : prolonger le passé avec de nouvelles formes, faire la part belle aux jeunes talents, aux formes hybrides et aux femmes. ...