Sortir à Lyon
Partager cet article :

3 spec­tacles d’Amala Dianor à la Maison de la danse

Il est en rési­dence à la Maison de la danse pour trois spec­tacles dont il accouche ce mois-ci avec la singu­la­rité plurielle qu’on lui connaît : Amala Dianor assume tout de la culture hip-hop dans laquelle il a baigné, enfant du Séné­gal débarquant en France à l’âge de 7 ans, sans le moindre repère cultu­rel. Comme il assume sa grâce féline, racée, presque aussi fémi­nine que la puis­sance virile qu’il dégage à peine a-t-il posé le pied sur scène (son prénom est d’ailleurs épicène).

Wo-man, hip hop au fémi­nin

C’est d’ailleurs pour la jeune danseuse Nanga­line Gomis qu’il a créé Wo-man, version au fémi­nin de son propre solo initia­le­ment inti­tulé Man-Rec. De quoi inter­ro­ger la ques­tion de l’iden­tité sexuée dans la seule sinuo­sité des corps, loin du matraquage parfois arti­fi­ciel des gender studies. On avait déjà pu assis­ter l’an passé à son trio Exten­sion / Point zéro dans lequel il reprend ses chaus­sons pour mieux défier le hip-hop et la danse contem­po­raine à travers deux complices aux racines choré­gra­phiques oppo­sées, Johanna Faye et Mathias Rassin, bloc de hip hoppeur impres­sion­nant. Mais puisque “la trans­mis­sion et le goût du collec­tif” ont toujours été au cœur du travail de ce quadra radieux, c’est pour cinq jeunes danseurs hip-hop, pour certains issus du 8e arron­dis­se­ment, qu’il a parti­cipé à la choré­gra­phie d’Urgence, comme une conju­ra­tion de la rage urbaine en forme d’éman­ci­pa­tion. Le plus élégant des danseurs d’aujourd’­hui n’a rien oublié de l’ur­gence sociale. L.H.

Amala Dianor par Jeff Rabillon.

Urgence par la compa­gnie HKC, choré­graphe invité Amala Dianor. Lun 18 octobre à 20h. De 13 à 21 €.

Wo-Man d’Amala Dianor pour Nanga­line Gomis. Jeu 21 et ven 22 octobre à 19h, studio. 8 €.

Exten­sion / Point zéro de et avec Amala Dianor. Jeu 21 et ven 22 octobre à 20h30, grande salle. De 16 à 32 €.

A la Maison de la danse, Lyon 8e.

Mourad Merzouki, ses projets hip-hop et son nouveau festi­val Kara­vel

Prince du hip hop lyonnais reconnu dans le monde entier, Mourad Merzouki continue son travail de passeur avec le festival Karavel. Il réagit pour la première fois à sa candidature restée bredouille à la Maison de la danse. Et compte bien rester chez lui en région lyonnaise pour i...

Domi­nique Delorme va quit­ter la direc­tion des Nuits de Four­vière

Après 20 ans de bons et loyaux services, l’heure de la retraite a sonné pour Dominique Delorme, directeur des Nuits de Fourvière. Un grand professionnel, suffisamment politique pour être discret, qui aura été longtemps l’âme de nos Nuits... jusqu'en juin 2023. Son “festival id...

François Ozon nous présente son nouveau film Peter Von Kant

Pour Peter Von Kant, François Ozon s’est autoproduit pour rendre hommage à la passion selon Fassbinder et dessiner en creux son autoportrait en cinéaste. Son film le plus casse-gueule et personnel depuis longtemps. Pourquoi revenir à Fassbinder après Gouttes d’eau sur pierres ...