Sortir à Lyon
Partager cet article :

3 spec­tacles d’Amala Dianor à la Maison de la danse

Il est en rési­dence à la Maison de la danse pour trois spec­tacles dont il accouche ce mois-ci avec la singu­la­rité plurielle qu’on lui connaît : Amala Dianor assume tout de la culture hip-hop dans laquelle il a baigné, enfant du Séné­gal débarquant en France à l’âge de 7 ans, sans le moindre repère cultu­rel. Comme il assume sa grâce féline, racée, presque aussi fémi­nine que la puis­sance virile qu’il dégage à peine a-t-il posé le pied sur scène (son prénom est d’ailleurs épicène).

Wo-man, hip hop au fémi­nin

C’est d’ailleurs pour la jeune danseuse Nanga­line Gomis qu’il a créé Wo-man, version au fémi­nin de son propre solo initia­le­ment inti­tulé Man-Rec. De quoi inter­ro­ger la ques­tion de l’iden­tité sexuée dans la seule sinuo­sité des corps, loin du matraquage parfois arti­fi­ciel des gender studies. On avait déjà pu assis­ter l’an passé à son trio Exten­sion / Point zéro dans lequel il reprend ses chaus­sons pour mieux défier le hip-hop et la danse contem­po­raine à travers deux complices aux racines choré­gra­phiques oppo­sées, Johanna Faye et Mathias Rassin, bloc de hip hoppeur impres­sion­nant. Mais puisque “la trans­mis­sion et le goût du collec­tif” ont toujours été au cœur du travail de ce quadra radieux, c’est pour cinq jeunes danseurs hip-hop, pour certains issus du 8e arron­dis­se­ment, qu’il a parti­cipé à la choré­gra­phie d’Urgence, comme une conju­ra­tion de la rage urbaine en forme d’éman­ci­pa­tion. Le plus élégant des danseurs d’aujourd’­hui n’a rien oublié de l’ur­gence sociale. L.H.

Amala Dianor par Jeff Rabillon.

Urgence par la compa­gnie HKC, choré­graphe invité Amala Dianor. Lun 18 octobre à 20h. De 13 à 21 €.

Wo-Man d’Amala Dianor pour Nanga­line Gomis. Jeu 21 et ven 22 octobre à 19h, studio. 8 €.

Exten­sion / Point zéro de et avec Amala Dianor. Jeu 21 et ven 22 octobre à 20h30, grande salle. De 16 à 32 €.

A la Maison de la danse, Lyon 8e.

Tout en douceur, le dernier spec­tacle de Jérôme Comman­deur

Entretien avec un de nos comiques préférés, Jérôme Commandeur, qui revient à Lyon pour son nouveau film, et un remix de son dernier spectacle. Votre nouveau spectacle Toujours en douceur est-il une nouvelle version de Tour en douceur ? Jérôme Commandeur : C’est une suite. J...

Niels Schnei­der nous raconte son nouveau film, Senti­nelle Sud

Niels Schneider est de tous les plans dans Sentinelle Sud, le premier film impressionnant de Mathieu Gérault, sur deux soldats de retour d’une opération clandestine. Un rôle dense, complexe, dont il nous raconte la genèse. C’est rare de voir un premier aussi ambitieux qui croi...

Les secrets de l’af­faire du Grêlé et du petit Grégory

C’est la grande enquêtrice française depuis l’affaire Grégory jusqu’à celle du Grêlé aujourd’hui. Patricia Tourancheau évoque les deux pour nous, à l’occasion de la sortie de son livre et de sa venue à Quais du polar. Le Grêlé représente-t-il votre plus grand code case, à part...

Malik Djoudi, nouveau Gains­bourg aux Chants de mars

Malik Djoudi, c’est le chanteur français dont on a tant rêvé en écoutant les anglo-saxons. Quelque part entre James Blake, Connan Mockasin, The XX ou encore Blonde Redhead, sans pour autant rejeter l’influence de quelques grands d’ici, Gainsbourg en tête, le musicien poitevin à l...