Sortir à Lyon
Partager cet article :

La peur, le tabou et le silence de l’église

"La Peur", le nouvelle création de François Hien au théâtre des Célestins.

Si on était au cinéma, la nouvelle pièce de François Hien serait précé­dée de l’ha­bi­tuel sur-titre “D’après une histoire vraie”. En tant que Lyon­nais, impos­sible de ne pas voir le clin d’œil fait au procès Barba­rin et à l’af­faire Prey­nat, dont La Peur s’ins­pire, tout en prenant ses distances. Mettant en scène un évêque ayant couvert les agis­se­ments pédo­philes d’un prêtre, la pièce embrasse les polé­miques de l’Eglise les plus inflam­mables du moment: pédo­phi­lie, céli­bat des prêtres, homo­sexua­li­té… Tout en donnant la place au père Guérin, qui a dénoncé le silence du diocèse avant de se rétrac­ter… Comme à son habi­tude, François Hien livre une pièce ultra-docu­men­tée en forme de dialec­tique entre mensonge et vérité, dans une mise en scène toujours aussi sobre et effi­cace. Les comé­diens restent au plateau, le passé ressur­git en une parole et Arthur Four­cade, présent dans chaque scène, est formi­dable en prêtre en proie au doute. Malgré le dilemme moral du père Guérin, cette créa­tion n’ou­blie pas la chair en racon­tant une histoire d’amour inter­dite et en se permet­tant même quelques pointes d’hu­mour bien­ve­nues. Tant mieux.

La Peur, de François Hien, mise en scène Arthur Four­cade. jusqu’au dimanche 5 décembre à 20h30 (dim 16h30) aux Céles­tins, Lyon 2e. De 9 à 26€. (photo Bertrand Stofleth). Jeudi 6 janvier à 20h30 au théâtre La Mouche à Saint-Genis Laval. De 9 à 16 €.