Sortir à Lyon
Partager cet article :

La peur, le tabou et le silence de l’église

Si on était au cinéma, la nouvelle pièce de François Hien serait précé­dée de l’ha­bi­tuel sur-titre “D’après une histoire vraie”. En tant que Lyon­nais, impos­sible de ne pas voir le clin d’œil fait au procès Barba­rin et à l’af­faire Prey­nat, dont La Peur s’ins­pire, tout en prenant ses distances. Mettant en scène un évêque ayant couvert les agis­se­ments pédo­philes d’un prêtre, la pièce embrasse les polé­miques de l’Eglise les plus inflam­mables du moment: pédo­phi­lie, céli­bat des prêtres, homo­sexua­li­té… Tout en donnant la place au père Guérin, qui a dénoncé le silence du diocèse avant de se rétrac­ter… Comme à son habi­tude, François Hien livre une pièce ultra-docu­men­tée en forme de dialec­tique entre mensonge et vérité, dans une mise en scène toujours aussi sobre et effi­cace. Les comé­diens restent au plateau, le passé ressur­git en une parole et Arthur Four­cade, présent dans chaque scène, est formi­dable en prêtre en proie au doute. Malgré le dilemme moral du père Guérin, cette créa­tion n’ou­blie pas la chair en racon­tant une histoire d’amour inter­dite et en se permet­tant même quelques pointes d’hu­mour bien­ve­nues. Tant mieux.

La Peur, de François Hien, mise en scène Arthur Four­cade. jusqu’au dimanche 5 décembre à 20h30 (dim 16h30) aux Céles­tins, Lyon 2e. De 9 à 26€. (photo Bertrand Stofleth). Samedi 4 décembre, rencontre avec le cinéaste Alain Cava­lier à l’is­sue de la repré­sen­ta­tion, après la projec­tion de son film Thérèse au Comoe­dia à 16h.

Un.e pour tou.te.s ! Le dessin animé des 4 mousque­taires

67 chapitres des célèbres Mousquetaires d’Alexandre Dumas en à peine 1 heure à la façon d’un dessin animé Pixar ? C’est possible, grâce à la compagnie La Douce et leur mise en scène collective volontiers déjantée. A condition d’ajouter dans les ingrédients des chansons, saynètes ...

Bolly­wood fait danser indien à la Maison de la danse

Vous aimez les films bollywoodiens, les histoires d'amour impossible qui finissent bien et les costumes colorés ? Alors prenez-vous pour un chanteur de Bollywood avec cette comédie musicale kitsch en diable qui rend hommage au genre cinématographique indien le plus prolifique. On...

Le grand William Forsythe à Lyon pour la 1ere fois

Après une pièce du ballet de l’Opéra de Lyon en ouverture de saison, William Forsythe revient en personne et pour la première fois à la Maison de la danse s’il vous plaît, pour un Soir tranquille qui date de 2018, donc tout récent, sur des musiques de Rameau et des costumes color...

Revoir Calamy et Dedienne au jeu de l’amour gratuit sur France Tv

C'est du très bon spectacle à l'ancienne. Catherine Hiegel avait créé ce Jeu de l'amour et du hasard pour son Arlequin qui s'en donne à coeur-joie jusqu'à esquisser un pas de danse à la fin : Vincent Dedienne. Il gloussote, sautille et nous amuse façon Au théâtre ce soir dans la ...