Sortir à Lyon
Partager cet article :

On a vu la nouvelle pièce d’Alexis Micha­lik en prison

Richard, un metteur en scène sur le déclin, vient pour donner son premier cours de théâtre en prison. Mais seuls deux déte­nus se présentent : Kevin, un jeune homme empli de colère, et Ange, son aîné taiseux qui n’est là que pour accom­pa­gner son ami. Le metteur en scène, secondé par une de ses anciennes actrices – acces­soi­re­ment son ex-femme – et par une assis­tante sociale inex­pé­ri­men­tée, choi­sit quand de main­te­nir même son cours… Les person­nages n’évitent pas d’être canton­nés et isolés dans des rôles presque cari­ca­tu­raux au début : le jeune délinquant rebelle, le vieux malfrat silen­cieux, le metteur en scène lyrique ou la jeune assis­tante sociale idéa­lis­te… Mais rapi­de­ment le savoir-faire d’Alexis Micha­lik opère. Il construit avec brio une intrigue à tiroirs ou les flash-back permettent de faire tomber les murs et et les masques des person­nages. L’émo­tion peut alors surgir…

Intra-Muros, la machine à fiction de Micha­lik


Grâce à trois fois rien (une table, des costumes et des comé­diens talen­tueux qui inter­prètent plusieurs rôles), on voyage à travers le temps et l’es­pace pour retra­cer l’exis­tence de ces person­nages. On comprend rapi­de­ment qu’ils ne sont pas réunis par hasard et les diffé­rentes intrigues finissent par se rejoindre avec un talent que ne renie­rait pas un Paul Auster. Plusieurs fois primé, entre autres pour Le Porteur d’his­toire  qu’on avait déjà vu et appré­cié à la Comé­die Odéon, Alexis Micha­lik revi­site cette fois l’uni­vers carcé­ral pour livrer à nouveau une réflexion puis­sante sur le pouvoir de la fiction. Mention parti­cu­lière pour la distri­bu­tion lyon­naise : Bruno Fontaine, Yohan Genin, Aman­dine Longeac, Caro­line Ribot et Etienne Diallo qui livrent une inter­pré­ta­tion très émou­vante. Le diver­tis­se­ment parfait de ce début d’an­née.

Intra-Muros d’Alexis Micha­lik. Du mardi au samedi à 19h jusqu’au 11 février, puis du mardi 1er mars au samedi 2 avril à 19h (relâches les 12 février et 3 mars) à la Comé­die Odéon, Lyon 2e. De 15 à 25 euros.

Les Horten­sias, la pire pièce de théâtre à voir en ce moment

Les Hortensias, une ancienne abbaye transformée en EHPAD, accueille une clientèle de choix. D’anciens artistes du spectacle vivant y coulent des jours tranquilles, jouent aux cartes, peignent des vergers et se remémorent leur gloire passée. Le temps est passé par là et les journé...

Change Me, l’his­toire vraie d’un homme trans­genre

Comment montrer ce qui est caché ? Axel, un jeune homme de 21 ans, est né dans un corps de femme. Il cache ce secret à sa copine et ses amis pour tenter d’être accepté. Mais pendant la soirée de son vingt-et-unième anniversaire, sa nature biologique est dévoilée et l’histoire bas...

Caro­line Loeb plus vraie que nature dans Françoise par Sagan

La silhouette est connue. Une ossature fine, les traits minces, des cheveux courts et blonds, des vêtements sobres (noirs de préférence), une cigarette à la bouche évidemment, et surtout la délicate impression que la silhouette peut basculer à n’importe quel moment. Françoise Sag...