Sortir à Lyon
Partager cet article :

Le spec­tacle famille le plus LGBT des vacances

La Pluie pleure aux Célestins, ou l'amour de deux ados gays.
La Pluie pleure au théâtre des Célestins.

C’est la nuit, il pleut et devant une boîte de nuit aban­don­née, deux garçons plus ou moins jeunes vont parta­ger leur soli­tude et leur colère. Le premier s’ap­pelle Victor, il a 8 ans et vient de fuguer de chez lui. Car ni ses parents ni personne à l’école n’ac­cepte qu’il soit amou­reux de Jérémy, son copain de classe. Victor a donc décidé d’écrire une lettre à Chris­tiane Taubira, pour lui deman­der de voter une loi qui auto­ri­se­rait son amour (on était encore loin de la Prési­den­tielle de 2022…). De son côté, Ben est un ado réunion­nais un peu perdu entre ses deux langues natales, le français et le créole. N’ayant jamais connu son père, il s’en est inventé un, ex-star du foot… Philippe Gauthier et Nico­las Givran mêlent faits réels et fiction pour bros­ser le portrait de deux garçons révol­tés, direc­te­ment inspiré de la manif’ pour tous en 2014.

La pluie pleure de Philippe Gauthier et Nico­las Givran. Mise en scène Nico­las Givran. Du mardi 15 au samedi 19 février à 19h au théâtre des Céles­tins, grande salle, Lyon 2e. Dès 10 ans (mais il est décon­seillé de venir à ce spec­tacle avec Eric Zemmour). De 9 à 26 €.

Les Horten­sias, la pire pièce de théâtre à voir en ce moment

Les Hortensias, une ancienne abbaye transformée en EHPAD, accueille une clientèle de choix. D’anciens artistes du spectacle vivant y coulent des jours tranquilles, jouent aux cartes, peignent des vergers et se remémorent leur gloire passée. Le temps est passé par là et les journé...

Change Me, l’his­toire vraie d’un homme trans­genre

Comment montrer ce qui est caché ? Axel, un jeune homme de 21 ans, est né dans un corps de femme. Il cache ce secret à sa copine et ses amis pour tenter d’être accepté. Mais pendant la soirée de son vingt-et-unième anniversaire, sa nature biologique est dévoilée et l’histoire bas...

Caro­line Loeb plus vraie que nature dans Françoise par Sagan

La silhouette est connue. Une ossature fine, les traits minces, des cheveux courts et blonds, des vêtements sobres (noirs de préférence), une cigarette à la bouche évidemment, et surtout la délicate impression que la silhouette peut basculer à n’importe quel moment. Françoise Sag...