Sortir à Lyon
Partager cet article :

On a vu Mytho­lo­gies, le nouveau spec­tacle d’An­ge­lin Preljo­caj, et c’est beau !

Mythologies d'Angelin Preljocaj à la Maison de la danse.
Les déesses d'Angelin Preljocaj à découvrir à la Maison de la danse.

Autant scéno­graphe que choré­graphe, Ange­lin Preljo­caj livre avec Mytho­lo­gies à la Maison de la danse son spec­tacle le plus proche de la danse clas­sique, grand ballet pour 30 danseurs dédié à la beauté d’hier et d’aujourd’­hui.

Des paires d’yeux nous matent sur écran géant en fond de scène tandis que des corps presque nus prennent forme sur le plateau. Ange­lin Preljo­caj n’a pas son pareil pour créer des images, et sculp­ter les corps par la lumière, comme une statuaire en mouve­ment. Jouant avec les visages ou les costumes des danseurs en plateau, il utilise (avec parci­mo­nie) une vidéo contem­pla­tive pour magni­fier des corps d’aujourd’­hui en échos aux mytho­lo­gies d’hier, autant scéno­graphe que choré­graphe. Avec les vingt inter­prètes de son ballet ajouté aux danseurs de l’Opéra de Bordeaux, Mytho­lo­gies appar­tient aux grands spec­tacles popu­laires de Preljo­caj, sans doute le plus proche jusqu’à présent de l’idéal clas­sique. Même la musique non-stop qu’il a commandé à l’ex-Daft Punk Thomas Bangal­ter tient du néo-clas­sique, ryth­mant les tableaux de volutes à la Philip Glass jusqu’au combat factice mais impres­sion­nant du Petit Chape­ron blanc avec le loup.

Car ce sont les duos et quatuors qui l’em­portent ici. Le voile est celui des mille et une nuits qui vient suggé­rer des fesses parfai­te­ment visibles par ce maître de l’éro­tisme, et s’il reste un grand esthète de la danse d’aujourd’­hui – notam­ment dans des scènes de groupe mini­ma­listes – il n’ou­blie jamais la narra­tion, quitte à ajou­ter un ou deux tableaux en trop pour tenir la distance d’1h30 propice à l’ef­fec­tif produit sur scène. Restent des images sublimes (le dieu grec en slip argenté !), jamais seule­ment illus­tra­tives, d’un grand ballet contem­po­rain idéal pour reprendre le chemin des salles. C’est déjà annoncé complet, mais pour Preljo­caj, vous pouvez toujours tenter votre chance à la dernière minute, et l’ob­te­nir…

Mytho­­lo­­gies d’An­­ge­­lin Preljo­­caj. Jusqu’au dimanche 18 septembre à 20h30 (mer 20h, dim 15h) à la Maison de la danse, Lyon 8e. De 29 à 49 €. Photos : JC Carbonne.

Angelin Preljocaj à la première de Mythologies à la Maison de la danse.
Ange­lin Preljo­caj courant pour les saluts lors de la première de Mytho­lo­gies à la Maison de la danse où nous étions.

Les Faux British, le spec­tacle le plus drôle des vacances

[mis à jour 04/02/23] C'est aussi fou que les Monty Python ou qu'un Agatha Christie qui partirait en impro totale. Absurde et jubilatoire, Les Faux British est la comédie la plus drôle des vacances, à déguster à la Comédie Odéon. Imaginez sept comédiens amateurs qui détruis...

Avec Laura Felpin, ça passe crème

En voilà une qui a contribué à rendre le confinement nettement plus supportable. Sur Instagram en 2020, Laura Felpin s'affuble chaque semaine d'irrésistibles trognes d'influenceuses, de psychologues contrariées, de voisines pénibles ou de hippies complotistes en sarouel. Les vidé...

Siva­dier signe un Othello impres­sion­nant et émou­vant

Jean-François Sivadier signe une lecture maîtresse et finement politique d'Othello, le Maure de Venise de Shakespeare, en offrant, en plus du Iago horrible de Nicolas Bouchaud, un cadeau à un grand acteur : Adama Diop dans le rôle titre. C'est la pièce la plus simple de Shakes...