Sortir à Lyon
Partager cet article :

Un spec­tacle déli­rant sur la mort de Michel Berger

Solal Bouloudnine fume dans La Fin du début (Seras-tu là?).
Solal Bouloudnine en pleine fumette dans La Fin du début (Seras-tu là ?).

Ancien comé­dien des Chiens de Navarre, Solal Bouloud­nine rejoue son enfance à Rama­tuelle à 6 ans lorsqu’il apprit que son voisin, Michel Berger, était mort… La Fin du début (Seras-tu là ?) est un seul en scène origi­nal et drôle pour chas­ser ses angoisses exis­ten­tielles.

« Quelques mots d’amour  ». Comme Michel Berger, Solal Bouloud­nine écrit pour les autres. Les autres se sont une mère juive, un père chirur­gien diges­tif, son flirt de l’école primaire, un rabbin, une bouchère bour­gui­gnonne, France Gall ou encore Patrick Bosso (oui oui l’hu­mo­riste marseillais). Une gale­rie d’une ving­taine de person­nages qu’in­ter­prète, seul en scène, Solal Bouloud­nine. Un récit auto­bio­gra­phique drôle et touchant sur… l’an­goisse de la mort. 

La mort dans l’âme de Michel Berger 

Tout commence en 1992. Ou plutôt le 2 août 1992. Ce jour-là, Solal Bouloud­nine, âgé de 6 ans, profite de ses vacances à Rama­tuelle lorsque son voisin s’écroule d’un arrêt cardiaque lors d’une partie de tennis. Il a 44 ans, et il s’ap­pelle Michel Berger. L’en­fant voit arri­ver les pompiers, la police, les jour­na­listes et découvre la fini­tude des choses :  la « fin du début« , de l’en­fance et le début de la fin, la mort. La mort du compo­si­teur de Star­ma­nia devient le fil rouge à la pièce. Aujourd’­hui tren­te­naire, Solal Bouloud­nine entre­tient un rapport obses­sion­nel avec la grande faucheuse et celle-ci ne se gêne pas pour l’em­pê­cher de vivre. 

Solal Bouloudnine et sa cassette dans La Fin du début (Seras-tu là ?)
Solal Bououd­nine rejoue son enfance à l’ombre de la mort de Michel Berger. (photos Marie Char­bon­nier)

Trash et profond 

C’est pour conju­rer cette peur de la fin, que l’an­cien membre de la troupe des Chiens de Navarre commence son spec­tacle par la fin. La struc­ture se retrouve ainsi cham­bou­lée : le début inter­vient au milieu, et ce dernier se pointe à la fin. Dans sa chambre d’en­fant, Solal Bouloud­nine, barbouillé de crème solaire, déploie ainsi une éner­gie folle à conju­rer ses angoisses exis­ten­tielles. Comme souvent dans la tradi­tion juive, c’est l’hu­mour qui fait office de remède. Ici, c’est un humour grinçant, plein de déri­sion qui n’en­tache jamais la sincé­rité des person­nages qu’il incarne. À l’image de cette opéra­tion chirur­gi­cale réali­sée par son père sur M. Benke­moun (inter­prété ici par un nounours en peluche). Alors au final, on n’en pense quoi de La Fin du Début ? (Réponse au début). 

La Fin du Début (Seras-tu là), mise en scène de Solal Bouloud­nine, Maxime Miko­lajc­zak. Jusqu’au samedi 3 décembre à 20h30 au Théâtre des Céles­tins, petite salle la Céles­tine, Lyon 2e. De 9 à 26 €.

Paul Mira­bel, l’hu­mo­riste le plus lunaire et décalé

Le zèbre n’est pas un équidé comme les autres. Cet animal se différencie des chevaux et des ânes par son pelage original, noir avec des rayures blanches (et non l’inverse). Ainsi, un « drôle de zèbre » signifie par métaphore quelqu’un d’étrange, un peu hors norme, bizarre et… aty...

Seul en scène inso­lite d’un enfant voisin de Michel Berger

On ne se souvient pas de sa mort, mais on se souvient du jour où l’on a réalisé qu’on allait mourir. Pour Solal Bouloudnine, c’était le 2 août 1992 précisément. Il avait six ans et passait son été dans une maison de vacances à Ramatuelle. Sa résidence estivale était voisine de ce...

Grand Crié, le spec­tacle qui pique de Nico­las Barry

Nous aussi on a parfois envie de crier, et pas seulement "Aline" pour qu'elle revienne. "Subversif, revendicatif, festif, agressif ou craintif", Nicolas Barry consacré son spectacle aux Subs à un Grand Crié, auquel on aurait volontiers ajouter le cri libérateur. Rassurez-vous, vo...

2 fois plus de Micha­lik

Avec Edmond, l'auteur-metteur en scène parisien s’intéressait à la création de Cyrano de Bergerac et ausculte la passion et les angoisses d'une bande d'artistes qui ne sait pas encore que son intuition la mènera à l’un des monuments du théâtre français. Une pièce chorale ultra ry...