Sortir à Lyon
Partager cet article :

(LA)HORDE secoue le Ballet natio­nal de Marseille en 4 pièces fémi­nistes

Mood, ballet trans tout en rose de Lasseindra Ninja pour le Ballet National de Marseille.
Mood, le ballet trans tout en rose de Lasseindra Ninja inspiré du voguing.

Le collec­tif (LA)HORDE reprend quatre pièces de quatre grandes femmes choré­graphes pour montrer toute les possi­bi­li­tés du Ballet Natio­nale de Marseille. Et faire décou­vrir des écri­tures singu­lières comme celle de Lassein­dra Ninja, rose, trans et sexy, inspi­rée du voguing.

On adore le collec­tif (LA)HORDE qu’on avait décou­vert en pleine transe elec­tro dans les couloirs de la Maison de la danse il y a quelques années. Depuis, on les avait retrou­vés se trémous­sant sur les platines de Rone dans A Room with a view aux Nuits de Four­vière. Les voici désor­mais à la tête de l’ins­ti­tu­tion du Ballet natio­nal de Marseille, qui fête ses 50 ans, mais ne comp­tez pas sur eux pour s’as­sa­gir. Ils reviennent à la Maison de la danse pour un show toujours aussi engagé et remuant, fémi­niste et tota­le­ment barré. En ne partant pas d’une créa­tion mais en choi­sis­sant pour la première fois de piocher chez quatre grandes femmes choré­graphes d’aujourd’­hui, chacune avec son écri­ture singu­lière : Tempo vicino de Lucinda Childs sur une musique de John Adams et la nouvelle créa­tion de Tania Carvalho inspi­rée par la panto­mime pour les parties les plus « clas­siques », mais néan­moins on n peut peut plus expres­sives, de ce programme de danse contem­po­raine. Et surtout Lassein­dra Ninja, grande dame du voguing, cette danse trans et transe venue des Ball­rooms, attei­gnant avec Mood des sommets scéno­gra­phiques pour 12 inter­prètes en costumes roses et osés ultra-sexys. Enfin Oona Doherty, la prin­cesse irlan­daise du hip hop, s’adon­nera avec son Laza­rus créé en 2015 à une inter­pré­ta­tion médi­ta­tive du Mise­rere d’Alle­gri en survêt’ et T-shirt blanc. Un grand spec­tacle plus contem­pla­tif, presque statique pour 22 danseuses et danseurs, dernière facette d’un Ballet Natio­nal de Marseille en grande forme dans tous les sens du mot, qui n’aura jamais été aussi bien mis à contri­bu­tion. Le ballet du XXIe siècle en quelque sorte, en chaus­settes rouges et bottes roses.

L’in­té­grale du spec­tacle de (La)Horde pour le Ballet Natio­nal de Marseille sur Arte Concert.


Childs / Carvalho / Lassein­dra / Doherty, Ballet natio­nal de Marseille. Concep­tion (LA)HORDE par Marine Brutti, Jona­than Debro­wer et Arthur Harel. Du mercredi 14 au vendredi 16 décembre à 20h30 (mer 20h) à la Maison de la danse, Lyon 8e. De 20 à 40 €.

One of Four Periods in Time (Ellip­sis) de Tania Carvalho pour 15 inter­prètes en chaus­settes rouges. (photos Théo Giaco­metti).

Les Faux British, le spec­tacle le plus drôle des vacances

[mis à jour 04/02/23] C'est aussi fou que les Monty Python ou qu'un Agatha Christie qui partirait en impro totale. Absurde et jubilatoire, Les Faux British est la comédie la plus drôle des vacances, à déguster à la Comédie Odéon. Imaginez sept comédiens amateurs qui détruis...

Avec Laura Felpin, ça passe crème

En voilà une qui a contribué à rendre le confinement nettement plus supportable. Sur Instagram en 2020, Laura Felpin s'affuble chaque semaine d'irrésistibles trognes d'influenceuses, de psychologues contrariées, de voisines pénibles ou de hippies complotistes en sarouel. Les vidé...

Siva­dier signe un Othello impres­sion­nant et émou­vant

Jean-François Sivadier signe une lecture maîtresse et finement politique d'Othello, le Maure de Venise de Shakespeare, en offrant, en plus du Iago horrible de Nicolas Bouchaud, un cadeau à un grand acteur : Adama Diop dans le rôle titre. C'est la pièce la plus simple de Shakes...