Sortir à Lyon
Partager cet article :

On a adoré le nouveau spec­tacle de Fabrice Eboué, Adieu hier !

Fabrice Eboué en costume pour son nouveau spectacle Adieu hier.
Fabrice Eboué taille un costard réjouissant à tout ce qui bouge dans Adieu hier.

Après une première partie assu­rée par l’éton­nante humo­riste belge Ange­lina Bruno et sa prothèse de bras, c’est au rythme de la chan­son Auslän­der de Ramm­stein que Fabrice Eboué a fait son entrée fracas­sante sur scène. Direc­te­ment il a choisi quelques victimes dans le public du premier rang comme un certain Nathan, jeune adoles­cent de termi­nale, avec « une bonne tête de droite », mais aussi Domi­nique, doyen de la salle du haut de ses… 76 ans ! Comme dans Faites entrer Fabrice Eboué, un de ses précé­dents spec­tacles, notre humo­riste préféré tire sur tout ce qui bouge pendant 1h30, oscil­lant entre des anec­dotes person­nelles – comme sa visite à l’Ely­sée – et une critique ultra-corro­sive des derniers faits divers comme l’af­faire Jona­thann Daval, qu’il imite comme une « loque choui­neuse et impuis­sante« . Désta­bi­lisé par un spec­ta­teur qui part aux toilettes en plein milieu d’un sketch, il ira même jusqu’à mettre le spec­tacle en pause pendant quelques minutes pour partir dans une impro­vi­sa­tion hila­rante avec les spec­ta­teurs…

Fémi­nisme exacerbé et prêtres pédo­philes

« Je suis plus proche d’un homme de 90 ans en maison de retraite qu’un jeune de 20 ans » clame l’hu­mo­riste de 45 ans en se moquant ouver­te­ment des nouvelles géné­ra­tions et de ces jeunes « surpro­té­gés » avec des « prénoms de monu­ments aux morts de 1914–1918″. Du fémi­nisme exacerbé aux réseaux sociaux en passant par les vegans, tout le monde en prend pour son grade et le public a un plai­sir parti­cu­lier à rire du pire, comme un passage parti­cu­liè­re­ment cru sur les prêtres pédo­philes qui a provoqué de nombreux fous rires… Une stan­ding ovation ample­ment méri­tée ! (pas pour les prêtres)

Fabrice Eboué, Adieu hier. Compte-rendu du vendredi 16 décembre à la Bourse du travail, Lyon 3e.

Nouvelle date : vendredi 28 avril à 20h, toujours à la Bourse du travail, Lyon 3e. De 35 à 45 €. Photo : John Waxxx.

Les Faux British, le spec­tacle le plus drôle des vacances

[mis à jour 04/02/23] C'est aussi fou que les Monty Python ou qu'un Agatha Christie qui partirait en impro totale. Absurde et jubilatoire, Les Faux British est la comédie la plus drôle des vacances, à déguster à la Comédie Odéon. Imaginez sept comédiens amateurs qui détruis...

Avec Laura Felpin, ça passe crème

En voilà une qui a contribué à rendre le confinement nettement plus supportable. Sur Instagram en 2020, Laura Felpin s'affuble chaque semaine d'irrésistibles trognes d'influenceuses, de psychologues contrariées, de voisines pénibles ou de hippies complotistes en sarouel. Les vidé...

Siva­dier signe un Othello impres­sion­nant et émou­vant

Jean-François Sivadier signe une lecture maîtresse et finement politique d'Othello, le Maure de Venise de Shakespeare, en offrant, en plus du Iago horrible de Nicolas Bouchaud, un cadeau à un grand acteur : Adama Diop dans le rôle titre. C'est la pièce la plus simple de Shakes...