Sortir à Lyon
Partager cet article :

L’Ar­lequin de Thomas Jolly, le grand spec­tacle des fêtes aussi pour les plus petits

Arelquin poli par l'amour en slip, sous-vêtements et bonnet blancs par Thomas Jolly.
L'Arlequin joyeux, naïf et rieur de Thomas Jolly.

C’est lui qui reprend la comé­die musi­cale culte Star­ma­nia (en mars prochain à la Halle Tony Garnier). C’est lui aussi qui sera en charge des céré­mo­nies d’ou­ver­ture et de clôture des JO à Paris 2024 si Gérald Darma­nin le veut bien… Thomas Jolly est devenu le plus grand fêtard du monde du théâtre, une sorte d’amu­seur public haut de gamme. Naïveté senti­men­tale, magie onirique, guir­landes illu­mi­nées et éner­gie à tous les étages des comé­diens à la musique, avec Arlequin poli par l’amour, sa première mise en scène, il signait déjà le grand spec­tacle des fêtes pour toute la famille, bardé de mille trou­vailles et des effets waouh de lumière et de scéno­gra­phie dont il a toujours eu le secret. En prime, avec Mari­vaux au pupitre, vous pouvez être sûrs que l’anti-confor­misme des person­nages finit toujours par débor­der des conven­tions du théâtre clas­sique.

Baiser Arlequin poli par l'amour Marivaux Thomas Jolly spots lumineux.
Un baiser s’il vous plaît. (photos Nico­las Joubard)

Le jeu de l’amour ne tient pas du hasard

1h10 de théâtre où les appa­rences se prennent les pieds dans le tapis des senti­ments profonds, voilà le programme fami­lial idéal pour se réjouir et s’en­ivrer avant d’abor­der l’hi­ver. Et retrou­ver Thomas Jolly en février 2023 au TNP pour Le Dragon d’Evgueni Schwartz, dans un sujet autre­ment plus sérieux : la montée du natio­nal-socia­lisme dans une satire russe anti-stalienne dans la lignée du Suicidé, vaude­ville sovié­tique de Nico­laï Erdman que vient de monter Jean Bello­rini. En atten­dant, amusons-nous pour les fêtes, avec ce Mari­vaux mali­cieux et féérique.

Arlequin poli par l’amour de Mari­vaux. Mise en scène Thomas Jolly. Du mardi 13 au vendredi 30 décembre à 18h30 (20h les 13 et 14) au théâtre des Céles­tins, grande salle, Lyon 2e. De 7 à 40 €. 1h20. A partir de 11 ans.

Les Faux British, le spec­tacle le plus drôle des vacances

[mis à jour 04/02/23] C'est aussi fou que les Monty Python ou qu'un Agatha Christie qui partirait en impro totale. Absurde et jubilatoire, Les Faux British est la comédie la plus drôle des vacances, à déguster à la Comédie Odéon. Imaginez sept comédiens amateurs qui détruis...

Avec Laura Felpin, ça passe crème

En voilà une qui a contribué à rendre le confinement nettement plus supportable. Sur Instagram en 2020, Laura Felpin s'affuble chaque semaine d'irrésistibles trognes d'influenceuses, de psychologues contrariées, de voisines pénibles ou de hippies complotistes en sarouel. Les vidé...

Siva­dier signe un Othello impres­sion­nant et émou­vant

Jean-François Sivadier signe une lecture maîtresse et finement politique d'Othello, le Maure de Venise de Shakespeare, en offrant, en plus du Iago horrible de Nicolas Bouchaud, un cadeau à un grand acteur : Adama Diop dans le rôle titre. C'est la pièce la plus simple de Shakes...