Depuis ses débuts et le désor­mais culte Harry, un ami qui vous veut du bien, Domi­nik Moll excelle dans une explo­ra­tion singu­lière du cinéma de genre, jouant avec ses codes pour le tirer vers une forme de médi­ta­tion exis­ten­tielle.

Dans ce nouveau polar inquiet et mélan­co­lique tourné entre Isère et Savoie, un enquê­teur de la PJ de Grenoble habité par sa charge tel un moine-soldat (l’ex­cellent et trop rare Bastien Bouillon) doit résoudre le meurtre aussi brutal que tris­te­ment banal d’une jeune femme ordi­naire, brûlée vive en plein jour.

Point de départ d’un étrange récit qui semble tour­ner en rond, à l’image de ces tours de piste nocturnes que s’im­pose ce flic cycliste, mais qui dessine avec de subtiles varia­tions une carte lucide d‘un certain machisme, à l’in­dif­fé­rence coupable.

Bastien Bouillon sur les routes de Maurienne.

La Nuit du 12, polar huma­niste

Loin­tai­ne­ment inspiré d’une affaire réelle, le film évacue les détails tech­niques du film-dossier au profit d’une vérité plus psycho­lo­gique et secrète : « Tous les hommes ont tué Clara » conclut un héros acca­blé par la désin­vol­ture des suspects poten­tiels, mais trou­blé aussi par son propre rapport à cette violence, évoluant lui-même dans un monde presque exclu­si­ve­ment mascu­lin.

Bastien Bouillon et Bouli Lanners dans La nuit du 12 de Dominik Moll.
Bastien Bouillon et Bouli Lanners, les enquê­teurs perdus de La Nuit du 12.

Par la grâce d’une mise en scène épurée qui fuit les effets de manche et soigne ses cadres pour filmer à juste distance des scènes âpres aux dialogues cise­lés, le film échappe au pamphlet dénon­cia­teur pour se hisser à des sommets de polar huma­niste. D’ores et déjà l’un des grands films français de ces dernières années, juste­ment récom­pensé par 6 Césars. A.L.


La Nuit du 12 de Domi­nik Moll (Fr, 1h55) avec Bastien Bouillon, Bouli Lanners, Théo Cholbi, Lula Cotton-Frap­pier… Dimanche 26 mai à 21h10 puis en replay gratuit sur France 2.

Merci d’avoir lu cet article ! Si vous avez un peu de temps, nous aime­­rions avoir votre avis pour nous amélio­­rer. Pour ce faire, vous pouvez répondre anony­­me­­ment à ce ques­­tion­­naire ou nous envoyer un email à redac­tion@exit­mag.fr. Merci beau­­coup !