On aurait aimé lui décerner la Palme d’Or… Le nouveau film de Jacques Audiard nous plonge dans une épopée rythmée aux accents de musique latine. C’est dans un Mexique mafieux et rongé par la corruption qu’évoluent des personnages torturés, en quête difficile du bonheur. Des thèmes chers au réalisateur, déjà explorés dans Les Olympiades.

Emilia Perez, ode aux femmes puissantes

Grâce à une écriture soignée et au talent de ses actrices principales Karla Sofia Gascón, Zoé Saldana et Selena Gomez, d’ailleurs saluées du prix de l’interprétation féminine à Cannes, le film parvient à donner vie à des femmes fortes, bien déterminées à prendre leur destin en main dans un Mexique qui ne leur fait aucun cadeau.

En effet, le scénario s’ouvre avec le personnage de Rita Moro Castro, une avocate sans avenir, usée par un travail dans lequel elle peine à s’épanouir. Son quotidien monotone prend subitement fin le jour où Manitas, le chef d’un puissant cartel, lui demande de l’aider à changer de sexe en échange d’une énorme somme. Une mission qu’elle accepte et qui va changer sa vie à tout jamais

Le grand retour de Selena Gomez au cinéma.

La transidentité comme fil conducteur

En apparence, Manitas est un homme qui a tout pour être heureux : une femme aimante incarnée par Selena Gomez, deux enfants et même une affaire criminelle qui lui rapporte gros… mais il est né dans le mauvais corps. Le film propose une réflexion pertinente sur l’identité, allant encore plus loin que celle esquissée dans Marcello Mio. En effet, le film réussit à dissocier changement de sexe et orientation sexuelle. L’idée que les deux seraient liée est assez répandue dans une société encore mal à l’aise avec la transidentité.

Manitas devient Emilia Perez.

Manitas change de sexe pour que son genre féminin intérieur corresponde à son reflet extérieur. C’est avant tout une question d’identité personnelle qui n’a rien à voir avec sa vie de famille. On salue la représentation d’un personnage transgenre puissant, qui n’est pas seulement dépeint comme une victime de son mal-être. Manitas, qui deviendra Emilia Perez, ne laissera personne se mettre en travers de ses ambitions personnelles et professionnelles, quitte à user de la violence.

Emilia Perez, une tele-novela sur grand écran

À la manière des feuilletons fétiches tout droit venus d’Amérique latine, le film accorde une place centrale aux thèmes de la famille et de l’amour. Il se laisse aussi tenter par l’absurde, notamment lors des nombreux numéros chantés par les actrices du film, ce qui donne à notre sens la vraie touche humoristique du long-métrage.

Mais ne vous détrompez pas, si cela peut faire sourire, ça n’en reste pas moins impressionnant. On ne peut que féliciter Zoé Saldana, Selena Gomez et Karla Sofia Gascón pour leur travail remarquable, au chant comme à la danse.

Rita, une avocate qui chante.. et danse.

Emilia Perez de Jacques Audiard (Fr, 2h10), avec Karla Sofia Gascón, Zoé Saldana, Selena Gomez … Sortie 28 Aout 2024. Avant-première lundi 17 juin à 20h40 au Lumière Terreaux, Lyon 1er.