Sortir à Lyon
Partager cet article :

Ensemble, c’est tout !

Pop rock. Nada Surf est un des rares groupes alter­na­tifs à avoir écrit un tube, « Popu­lar », et si vous aviez entre dix et vingt ans en 1996 vous l’avez forcé­ment entendu, peut-être même joué à la fête de fin d’an­née avec votre groupe de lycée. Eux ont quitté le lycée depuis long­temps, et fêté l’an­née dernière les 20 ans de leur opus North 6th street. Virés depuis belle lurette par leur maison de disque d’ori­gine, les trois new-yorkais savourent depuis leur liberté artis­tique, en prenant autant que possible les chemins de traverse jusqu’à Never not toge­ther, bour­rin d’amour comme on aime avec un style mélo­dique et puis­sant qui doit à tout sauf au bon goût. L.H.

Nada Surf. Lundi 2 mars à 20h au Trans­bor­deur à Villeur­banne. 29 €. trans­bor­deur.fr

Le rap queer de Lala &ce ouvre Nuits sonores

Les petits matins du pont de l’Ascension s’apprêtent à nouveau à cueillir les oiseaux de nuit lyonnais, dans les premières chaleurs du mois de mai. Comme avant, on rentrera se coucher au lever du soleil, dormir quelques heures et retourner se mêler à la foule, cette année aux Usi...

La pop irré­sis­tible de Jona­than Bree, croo­ner sans visage

Surfant sur la sortie de son troisième album Sleepwalking, le crooner sans visage Jonathan Bree vous transporte avec sa pop orchestrale et son chant feutré. Le fondateur du groupe The Brunettes s’est orienté, depuis la séparation du duo, vers des compositions plus amples et aérie...

Gavin Bryars et Moon­dog, le meilleur du jazz à l’Opéra under­ground

Il y a les musiciens qu’il ne faut pas rater et ceux à ne vraiment pas louper. Gavin Bryars est à ranger dans la seconde catégorie. Le compositeur britannique, pionnier du mouvement post-minimaliste (n’allez pas lui dire, ça lui déplaît), âgé de 79 ans n’est malheureusement pas é...

L’Im­pé­ra­trice fait salle comble au Transbo

Un seul mot n’est pas suffisant pour décrire leur style. À défaut, mélangeons les : funk, groove, disco, pop, électronique, planant. Les spectateurs trouveront eux-mêmes leur qualificatif. Après un report en février, L’Impératrice se produira finalement sur la scène du Transborde...