Sortir à Lyon
Partager cet article :

Lionel Sabatté, atten­tion fragile

Enfin ! Ça faisait trois mois qu’on trépi­gnait en atten­dant de pouvoir vous parler de la nouvelle expo­si­tion de la Fonda­tion Bullu­kian, visi­tée quelques jours juste avant le confi­ne­ment. Après un dégât des eaux qui a retardé sa réou­ver­ture, la Fonda­tion accueille de nouveau le public pour présen­ter un artiste qu’on aime beau­coup, Lionel Sabatté. On avait décou­vert son travail l’an­née dernière, à l’oc­ca­sion d’une expo­si­tion à cheval entre le Nouvel Insti­tut Franco-chinois, la Fonda­tion Bullu­kian et le musée Gadagne. Et on avait été touché par ses dessins et sculp­tures aux matières éton­nantes, comme ses animaux sculp­tés à partir de feuilles de thé ou cet un arbre dont les jolies fleurs blanches étaient en fait réali­sées en… peaux mortes de pieds!

Visages de pous­sière. 

Avec cette nouvelle expo­si­tion, l’ar­tiste conti­nue d’ex­plo­rer la fragi­lité de matières qu’il ne cesse de trans­mu­ter – prou­vant au passage à quel point il maîtrise tous les médiums – pour dire la fragi­lité de l’exis­tence, toujours avec douceur. Comme avec ces sculp­tures monu­men­tales d’hommes en mouve­ment, dont seule la struc­ture subsiste comme un sque­lette rouillé, ou cet hibou-totem qui se trans­forme en abri. Plus loin, ce sont des pein­tures réali­sées à partir de métaux oxydés, dont le rendu comporte toujours une part d’in­cer­ti­tude. Mais notre coup de coeur va à ses visages tracés à partir de pous­sières récol­tés dans le métro pari­sien, ou comment à partir de rési­dus sales et versa­tiles Lionel Sabatté parvient à créer des dessins aux lignes déli­cates. Une collec­tion dont vous pouvez décou­vrir une partie au 1111, que l’ar­tiste a accro­ché en regard de gravures de Rembrandt, jusqu’au 4 juillet. Courez donc décou­vrir cet alchi­miste, avant qu’il ne revienne l’an­née prochaine dans la région, pour être exposé cette fois au musée d’art moderne et contem­po­rain de Saint-Etienne.

Visage de pous­sière de Lionel Sabatté à décou­vrir à la gale­rie 1111.

Frag­ments mouvants de Lionel Sabatté, jusqu’au vendredi 17 juillet puis du 8 septembre au 14 novembre à la Fonda­tion Bullu­kian, Lyon 2e. Du mercredi au samedi de 14h à 18h. Entrée libre puis sur rendez-vous du 27 juin au 17 juillet << ici >>.

Expo­si­tion Lionel Sabatté et Rembrandt à la gale­rie 1111 jusqu’au 4 juillet << ici >>.

Le boom des librai­ries indé­pen­dantes

L'exception culturelle, ce sont elles. Alors que le cinéma ou les musées enregistraient sur 2019 une perte de fréquentation abyssale de l'ordre de – 70 %, les librairies, elles, se maintenaient autour de – 3% de moyenne au niveau national. Une forme de stabilité déjà inespérée, m...

Petit pays de Gaël Faye sort en Vod

Adapter le best-seller est une gageure et les premières minutes de Petit Pays, qui sort aujourd'hui en Vod, nous ont fait un peu peur. Le réalisateur reste parfois un peu trop prisonnier des scènes du roman, comme celle du vélo, presque inutile dans son adaptation. Mais malgré un...

A dada sur mon traî­neau à Avoriaz

Familial, ludique, dépaysant… Le ski joëring est l’activité de glisse la plus originale pour continuer de profiter de la montagne à tous crins, même quand les remontées sont fermées. Le principe est simple : de la neige, des skis et un cheval attelé pour tracter les skieurs sur d...

Cinéma : 2021, année de tous les dangers

Avant la chute vertigineuse des entrées en 2020 (-70% en moyenne, Covid oblige), on avait laissé le marché lyonnais des salles de cinéma sur une bonne tendance : augmentation générale de près de 5%, avec un retour marqué vers les cinémas de proximité : en 2019, c'était une augmen...

Nouvelle gale­rie à la Croix-Rousse

C'est une galerie format mouchoir de poche, répondant au doux nom deLa taille de mon âme qui a ouvert début décembre place Bertone à la Croix-Rousse. En plus d’avoir eu le courage de lancer leur projet en pleine pandémie, Dominique et Guillaume Ducongé ont opté pour une ligne dir...

Zazie vous attend au bord de l’étang !

Chanson. Le festival des Musicales du Parc des oiseaux fête ses 50 ans cette année, avec déjà du beau monde en têtes d'affiche pour couvrir cinq décennies de musiques populaires : Paolo Conte, Cali, Maxime Le Forestier ou Yannick Noah, mais surtout Zazie, qui vient de publier « A...

Au vert avec vue sur Four­vière

Balade. Vous avez envie d’admirer Fourvière au calme ? Mettez le cap sur l’Ouest lyonnais ! Le départ se fait au niveau du complexe sportif de Saint-Genis-les-Ollières, au bout de la rue de Méginand, pour une escapade de deux heures dans les vallons Saint-Genois. Après avoir foul...