Sortir à Lyon
Partager cet article :

La danse fait sa rentrée : les immanquables

Trèfle de cœur

La Grosse Fugue vue par Anne Teresa de Keers­mae­ker.

Forsythe, Mats Ek et Anne Teresa de Keers­mae­ker, c’est le trio de haute volée du nouveau show du ballet de l’Opéra de Lyon avec des pièces pour 2, 4 ou encore 8 danseurs avec la Grosse Fugue de Beetho­ven inter­pré­tée par le quatuor Debussy, choré­gra­phie pion­nière d’ATK, 20 ans avant la version de Maguy Marin. Ou comment voya­ger dans l’his­toire de la danse contem­po­raine.

Forsythe / De Keers­mae­ker / Ek par le ballet de l’Opéra de Lyon. Du mardi 14 au samedi 18 septembre à 20h30 (mer 20h) à la Maison de la danse, Lyon 8e. De 20 à 40 €.

Le feu sous la glace des écrans

Impré­vi­sible et turbu­lente, Eun Me-Ahn avait d’abord fait danser les grands-mères sud-coréennes sous les boules à facettes pour son premier spec­tacle à la Maison de la danse, avant de détour­ner les rituels patrio­tiques des parades mili­taires dans un bal popu­laire festif et engagé. Figure impor­tante de l’avant-garde coréenne, elle revient à Lyon pour un portrait de l’Asie contem­po­raine avec Dragons, choré­gra­phie pour 14 jeunes danseurs bibe­ron­nés aux nouvelles tech­no­lo­gies – 8 en plateau et 6 en holo­grammes – pour auscul­ter en prise directe avec le corps notre rapport à la mondia­li­sa­tion audio­vi­suel­le… en dansant toujours à la folie.

Dragons d’Eun Me-Ahn. Mardi 21 à 20h30 et mercredi 22 septembre à 20h à la Maison de la danse, Lyon 8e. De 16 à 32 €.

La diva du Hip-hop

Après avoir rendu hommage au geste des travailleurs immi­grés dans Nass la saison passée à partir de la musique magh­ré­bine festive des années 70, Fouad Bous­souf, fraî­che­ment nommé à la tête du Centre choré­gra­phique du Havre, reprend en écho à la Bien­nale son vibrant hommage à la diva égyp­tienne Oum Kalthoum, à partir des poèmes d’Omar Khayyam qu’elle chan­tait. Façon de clore sa trilo­gie consa­crée au monde arabe de la plus belle des manières avec cette ode aux plai­sirs et à la rébel­lion.

Oüm de Fouad Bous­souf. Jeudi 30 septembre à 20h30 au théâtre La Mouche à Saint-Genis-Laval. De 12 à 24 €.

RONE sur le dance floor de Four­vière

Notre musicien electro préféré monte sur la scène de Fourvière avec la compagnie (La)Horde pour A Room with a view, présenté dans le cadre de la Biennale de la danse. Avant de créer sa première electro-symphonie avec l’ONL à l’Auditorium à la fin du mois. L'occasion d'un entretie...

Un festi­val de danse gratuit cet été

Après la Biennale, la danse continue… Les festivités ne sont pas encore terminées que Dominique Hervieu a déjà un coup d’avance en lançant pour la première fois un festival de danse entièrement gratuit à découvrir dans l’espace public jusqu’au 8 juillet, et particulièrement dans ...

Papaioan­nou, 1er choc de la Bien­nale de la danse

Corps allongés, têtes en mini-boules et chaussures noires en claquettes… une bande d’hommes désarticulés et pourtant humains, bien humains, font leur entrée en nuée par la petite porte de l’immense scène du TNP. C’est le début magique, quelque part entre Giacometti et la comédie ...

Denis Plas­sard fait danser le Cluedo

Vous avez déjà joué au Cluedo en dansant ? C'est ce que propose le toujours ludique Denis Plassard pour clôturer la saison du Polaris à Corbas : une reconstitution en 7 volets pour 7 danseurs, de 7mn23'' chacune, avec fausses pistes et trompe-l'oeil intégrés. Cherchez l'erreur : ...