Sortir à Lyon
Partager cet article :

La vraie vie de Molière

Mademoiselle Molière à la Comédie Odéon.
Mademoiselle Molière à la Comédie Odéon.

« Tu me fais rire quand tu veux être tragique » s’es­claffe Made­leine Béjart à l’adresse de Jean-Baptiste Poque­lin. Ils se sont rencon­trés à 20 ans et ont partagé ensemble les joies de l’amour et fondé “L’Il­lustre Théâtre”. Dans la pièce Made­moi­selle Molière, ils ont 40 ans. Celui qui se fait appe­ler Molière depuis peu est enfin reconnu par la Cour et se met en scène au Théâtre du Palais Royal ou à Vaux-le-Vicomte devant Nico­las Fouquet. Repéré par Louis XIV, il doit désor­mais rédi­ger une pièce de trois actes en deux semaines qu’il devra jouer devant le Roi.

Chris­tophe de Mareuil et Anne Bouvier dans Made­moi­selle Molière (photos Fabienne Rappe­neau).

Four­be­ries à tous les étages

Molière est à un tour­nant de sa vie. D’une part, il s’ap­prête à embras­ser plei­ne­ment la comé­die, en dépit du drame. D’autre part, il se met à “guigner” Armande, la fille de Made­leine, de vingt ans sa cadette, jusqu’à vouloir l’épou­ser. Un choix qui fait de Made­leine une magni­fique héroïne tragique et égra­tigne la légende du saint-patron des comé­diens. Le texte de Gérard Savoi­sien nous fait parta­ger la fin de ce couple mythique, parfai­te­ment inter­prété par Chris­tophe de Mareuil et Anne Bouvier, récom­pen­sée pour ce rôle du “Molière de la meilleure comé­dienne dans un spec­tacle de théâtre privé”. Les saillies comiques dans une sorte de vieux français font mouche : « Je ne te plais plus ? ; à chan­ger d’écu­rie, le cheval s’amé­liore ». Alors qu’on célèbre les 400 ans de la nais­sance de Molière, on ne manquera cette comé­die senti­men­tale, pas avare en four­be­ries, sur ces deux amants magni­fiques.

Made­moi­selle Molière de Gérard Savoi­sien, mise en scène Arnaud Denis. Jusqu’au 26 février, du mardi au samedi à 19h à la Comé­die Odéon, Lyon 2e. De 15 à 21 €.

Paul Mira­bel, l’hu­mo­riste le plus lunaire et décalé

Le zèbre n’est pas un équidé comme les autres. Cet animal se différencie des chevaux et des ânes par son pelage original, noir avec des rayures blanches (et non l’inverse). Ainsi, un « drôle de zèbre » signifie par métaphore quelqu’un d’étrange, un peu hors norme, bizarre et… aty...

Un spec­tacle déli­rant sur la mort de Michel Berger

Ancien comédien des Chiens de Navarre, Solal Bouloudnine rejoue son enfance à Ramatuelle à 6 ans lorsqu'il apprit que son voisin, Michel Berger, était mort... La Fin du début (Seras-tu là ?) est un seul en scène original et drôle pour chasser ses angoisses existentielles. « Qu...

Seul en scène inso­lite d’un enfant voisin de Michel Berger

On ne se souvient pas de sa mort, mais on se souvient du jour où l’on a réalisé qu’on allait mourir. Pour Solal Bouloudnine, c’était le 2 août 1992 précisément. Il avait six ans et passait son été dans une maison de vacances à Ramatuelle. Sa résidence estivale était voisine de ce...

Grand Crié, le spec­tacle qui pique de Nico­las Barry

Nous aussi on a parfois envie de crier, et pas seulement "Aline" pour qu'elle revienne. "Subversif, revendicatif, festif, agressif ou craintif", Nicolas Barry consacré son spectacle aux Subs à un Grand Crié, auquel on aurait volontiers ajouter le cri libérateur. Rassurez-vous, vo...