Sortir à Lyon

Bon plan [chez soi] Cinéma

Sabine vous emmène en vacances

Quand on ne peut pas partir en vacances, autant s’y croire au cinéma ! C’est ce que vous propose Sabine Azéma lundi soir sur Arte en vous emme­nant « un dimanche à la campagne ». Soit le plus beau de la veine « clas­sique » de notre Bertrand Taver­nier local – Tatav pour les intimes – qui après la comé­die féroce de Coup de torchon, opérait un virage à 360° vers le drame buco­lique, paisible, film histo­rique s’at­ta­chant aux êtres, au temps qui passe et aux petites choses de la vie, comme on le fait aujourd’­hui au temps du confi­ne­ment !

A l’époque (1984), Sabine Azéma vient à peine de tour­ner son premier film avec Alain Resnais, et va être tout de suite après la vedette d’un polar écolo lanceur d’alerte avant l’heure : Zone Rouge de Robert Enrico. Elle y joue une prof villeur­ban­naise qui va devoir faire face à un virus non iden­ti­fié terras­sant son ex-mari, avant de révé­ler un véri­table scan­dale sani­taire qu’on vous lais­sera décou­vrir sur fond de corrup­tion… Le village du Rhône brûlé dans le film est évidem­ment fictif (il s’ap­pelle « Le Guilloz », rete­nez-le bien pour un prochain quiz d’Exit), mais la société Rhona­trans est bien réelle, basée à Vernai­son, tout comme la tour du Crayon, dans laquelle travaille celui qui va deve­nir son seul allié : Richard Anco­nina. En plus de Sabine Azéma en Erin Broko­vitch avant l’heure, on y trouve Jean Bouise en second rôle ou Jean Réno dans un de ses premiers rôles… Un thril­ler origi­nal et bien mené, baigné de la musique stres­sante de Gabriel Yared, signé Robert Enrico, le réali­sa­teur du Vieux fusil, à redé­cou­vrir à petit prix en Vod.

Un dimanche à la campagne de Bertrand Taver­nier, avec Sabine Azéma. Lundi 13 avril à 20h55 sur Arte.

Zone rouge de Robert Enrico, tourné à Lyon avec Sabine Azéma. Dispo­nible sur MyTF1 Vod à 2,99 € ici : https://mytf1­vod.tf1.fr/

Dispa­ri­tion inquié­tante

Polar. Le nouveau film du réalisateur de Harry, un ami qui vous veut du bien est bien trop original pour qu'on ne vous le conseille pas... et bien trop inabouti pour qu'on ne le fasse pas avec une certaine réserve. Evacuons tout de suite notre petite frustration : le fin mot de cette histoire de dis...