Sortir à Lyon
Partager cet article :

Bon plan [chez soi] Cinéma

Quand la Deneuve tour­nait à Lyon…

Cathe­rine Deneuve, c’est Jean-Paul Belmondo qui en parle le mieux. Dans un film de François Truf­faut inti­tulé La Sirène du Missis­sipi en 1969, c’est lui qui prononce cette réplique célèbre : « t’ai­mer, c’est une joie et c’est une souf­france ». Il se lance aussi dans une tirade dont il a le secret sur l’égoïsme des femmes de son temps… dans un appar­te­ment du quai Saint-Vincent à Lyon. Mais si la grande Catoche a joué les femmes fatales blonde platine au début de sa carrière, elle a aussi inter­pré­ter les amou­reuses fiévreuses comme dans Les Voleurs d’An­dré Téchiné (1995), un des films qui montre le mieux le Lyon moderne, entre l’opéra, les facul­tés des quais, le commis­sa­riat de La Duchère (si, si) et la toute nouvelle place des Terreaux qui venait d’être réno­vée par Daniel Buren, le temps d’une balade en voiture très drôle avec Cathe­rine donnant un cours parti­cu­lier de philo à un zazou qui la ramène. La Métro­pole, terre de cinéma, est la seule émis­sion à racon­ter l’his­toire des tour­nages à Lyon à travers les extraits des films. Et comme Cathe­rine a tout joué, vous la décou­vri­rez même dans ce premier épisode en ancienne miss Bretagne, perdu dans le Beaujo­lais, se réveillant un beau matin avec un jeune homme avec qui elle ne se souvient plus d’avoir passé la nuit… Mais c’était dans quel film ? A vous de le décou­vrir…

« Cathe­rine Deneuve, amou­reuse », dans Métro­pole de Lyon, terre de cinéma sur RCF Lyon, mercredi 6 mai à 20h ou en podcast tout de suite main­te­nant << ici >>.

La Mule de Clint East­wood, gratuit sur France 2

À 88 ans, Clint Eastwood était déjà coquet. Il incarne un personnage âgé de « seulement » 80 ans. Earl Stone, un horticulteur solitaire qui a eu son heure de gloire et de prospérité en cultivant son célèbre Lys d’un jour, est sur le point d’être saisi. Car Internet, auquel il ne ...

On a vu le nouveau Almo­do­var, Madres para­le­las

Revoilà un Pedro Almodovar plutôt en bonne forme malgré une excentricité plus contenue, avec ses couleurs franches, ses destinées de femmes fortes et bien-sûr son actrice fétiche, Penélope Cruz. Après Douleur et Gloire, son dernier film en forme d'autobiographie masculine, le réa...

Le Diable… le film iranien qui défie la censure

Le réalisateur d’Un Homme intègre (2017) a tourné quatre histoires reliées par un même thème : assumer une responsabilité individuelle dans un régime totalitaire. Ou comment défier la censure en tournant en Iran à la façon d’un court- métrage, alors que la peine de mort ne cesse ...

La Fièvre de Petrov, le nouveau coup de folie de Sere­bren­ni­kov

Il nous a mis la fièvre pendant des heures, Kirill Serebrennikov avec La Fièvre de Petrov, son dernier film. Ou plus exactement, pendant les 2h30 que dure cette balade métaphysique aux côtés de Petrov, dessinateur de BD sacrément grippé, ce qui ne l'empêche pas de boire des coups...