Sortir à Lyon
Partager cet article :

Bon plan [chez soi] Cinéma

Quand la Deneuve tour­nait à Lyon…

Cathe­rine Deneuve, c’est Jean-Paul Belmondo qui en parle le mieux. Dans un film de François Truf­faut inti­tulé La Sirène du Missis­sipi en 1969, c’est lui qui prononce cette réplique célèbre : « t’ai­mer, c’est une joie et c’est une souf­france ». Il se lance aussi dans une tirade dont il a le secret sur l’égoïsme des femmes de son temps… dans un appar­te­ment du quai Saint-Vincent à Lyon. Mais si la grande Catoche a joué les femmes fatales blonde platine au début de sa carrière, elle a aussi inter­pré­ter les amou­reuses fiévreuses comme dans Les Voleurs d’An­dré Téchiné (1995), un des films qui montre le mieux le Lyon moderne, entre l’opéra, les facul­tés des quais, le commis­sa­riat de La Duchère (si, si) et la toute nouvelle place des Terreaux qui venait d’être réno­vée par Daniel Buren, le temps d’une balade en voiture très drôle avec Cathe­rine donnant un cours parti­cu­lier de philo à un zazou qui la ramène. La Métro­pole, terre de cinéma, est la seule émis­sion à racon­ter l’his­toire des tour­nages à Lyon à travers les extraits des films. Et comme Cathe­rine a tout joué, vous la décou­vri­rez même dans ce premier épisode en ancienne miss Bretagne, perdu dans le Beaujo­lais, se réveillant un beau matin avec un jeune homme avec qui elle ne se souvient plus d’avoir passé la nuit… Mais c’était dans quel film ? A vous de le décou­vrir…

« Cathe­rine Deneuve, amou­reuse », dans Métro­pole de Lyon, terre de cinéma sur RCF Lyon, mercredi 6 mai à 20h ou en podcast tout de suite main­te­nant << ici >>.

Le boom des librai­ries indé­pen­dantes

L'exception culturelle, ce sont elles. Alors que le cinéma ou les musées enregistraient sur 2019 une perte de fréquentation abyssale de l'ordre de – 70 %, les librairies, elles, se maintenaient autour de – 3% de moyenne au niveau national. Une forme de stabilité déjà inespérée, m...

Petit pays de Gaël Faye sort en Vod

Adapter le best-seller est une gageure et les premières minutes de Petit Pays, qui sort aujourd'hui en Vod, nous ont fait un peu peur. Le réalisateur reste parfois un peu trop prisonnier des scènes du roman, comme celle du vélo, presque inutile dans son adaptation. Mais malgré un...

A dada sur mon traî­neau à Avoriaz

Familial, ludique, dépaysant… Le ski joëring est l’activité de glisse la plus originale pour continuer de profiter de la montagne à tous crins, même quand les remontées sont fermées. Le principe est simple : de la neige, des skis et un cheval attelé pour tracter les skieurs sur d...

Cinéma : 2021, année de tous les dangers

Avant la chute vertigineuse des entrées en 2020 (-70% en moyenne, Covid oblige), on avait laissé le marché lyonnais des salles de cinéma sur une bonne tendance : augmentation générale de près de 5%, avec un retour marqué vers les cinémas de proximité : en 2019, c'était une augmen...

Nouvelle gale­rie à la Croix-Rousse

C'est une galerie format mouchoir de poche, répondant au doux nom deLa taille de mon âme qui a ouvert début décembre place Bertone à la Croix-Rousse. En plus d’avoir eu le courage de lancer leur projet en pleine pandémie, Dominique et Guillaume Ducongé ont opté pour une ligne dir...

Dark Waters : Todd Haynes entre deux eaux

Thriller écolo. On ne s’attendait pas à trouver Todd Haynes aux commandes d’un film dossier portant sur un scandale écologique et sanitaire, un genre à la Erin Brockovich, forcément tiré d’une histoire vraie, dont les Américains raffolent. Si le réalisateur de Carol s’était déjà ...

Nazi pop !

Farce. On s’était déjà bidonné devant Thor : Ragnarok, le film le plus décalé de la franchise Marvel. Alors quand on a su que Taika Waititi adaptait très librement Le Ciel en cage de Christine Leunens en racontant l’histoire d’un petit garçon allemand pendant la Seconde Guerre mo...