Sortir à Lyon
Partager cet article :

Un Kill Bill rose bonbon

Carey Mulligan stars as "Cassandra" in director Emerald Fennell’s PROMISING YOUNG WOMAN, a Focus Features release. Credit: Merie Weismiller Wallace / Courtesy of Focus Features

Méfiez-vous de ce que cache l’af­fiche de Promi­sing Young Woman sous ses airs de thril­ler sanglant. Comme son héroïne Cassie, le film joue double jeu en emprun­tant les codes des films d’hor­reur pour ado et des comé­dies roman­tiques les plus kitsch pour mieux se tapir là où on ne l’at­tend pas. En l’oc­cur­rence, du côté de la vengeance fémi­niste puisque Cassie, tren­te­naire naguère brillante, mène une double vie, serveuse le jour et préda­trice la nuit, se grimant en jeune femme ivre morte pour mieux faire la chasse aux agres­seurs sexuels. Une sorte de Kill Bill rose bonbon post #MeToo qui fait la leçon à tous les servi­teurs du patriar­cat, femmes y compris. Froide et déta­chée autant que drôle et fragile, Carey Mulli­gan incarne parfai­te­ment cette blonde un brin tordue et obses­sion­nelle. Un film avant tout diver­tis­sant qui use et abuse des clichés à son avan­tage mais dont la morale, elle, aurait mérité un peu plus de subti­lité.

Promi­sing Young Woman, de Emerald Fennell (Etats-Unis, 1h48). Avec Carey Mulli­gan, Bo Burn­ham, Alison Brie… Actuel­le­ment en salles.

Avec Violent night, le Père Noël ne fait pas de cadeau

Le Père Noël n’y croit plus trop. Il boit bière sur bière dans un bar, fustigeant les enfants sur-consuméristes (non, pas vous...) qui vont jusqu’à réclamer de l’argent liquide. Il pense même raccrocher sa hotte, quand il se retrouve confronté à une prise d’otages dans une famill...

Le Torrent, nouveau nanar d’Anne Le Ny malgré André Dusso­lier

Quitte à voir un film pépère, autant qu'André Dussollier soit dedans... C'était ce qu'on s'était dit en allant voir Le Torrent d'Anne Le Ny, sans avoir qu'il n'arriverait qu'à la moitié du film pour un second rôle parfait comme d'habitude, mais un second rôle seulement... Celui d...