Sortir à Lyon
Partager cet article :

Les 2 Alfred, 1 pour tous

Alexandre a 55 ans, deux enfants, un couple qui bat de l’aile et plus de travail. Nous sommes bien dans un film français, mais une comé­die : pour reconqué­rir le cœur de sa femme, il décide de se reprendre en main et se lance dans une nouvelle expé­rience profes­sion­nelle. Dans la start up pleine de jeunes qu’il intègre, Alexandre dénote un peu. Surtout que la « philo­so­phie de la maison » se résume en deux mots : “no child” (pas d’en­fant). Commence alors un enchai­ne­ment de mensonges qui le mettent dans des situa­tions cocasses, d’au­tant que sa “N+1” a le même âge que lui, et finit par lui faire de drôles de confi­den­ces…

Denis Poda­ly­dès et Sandrine Kiber­lain sont les meilleurs atouts de cette comé­die rocam­bo­lesque qui oppose doudous, garde­rie, manège et histoire du soir, et de l’autre conf’ call à 21h, appa­reils connec­tés, open space et voiture sans chauf­feur. Jamais tout à fait réaliste, le film s’amuse à confron­ter l’an­cien monde des has been, de la famille et de l’ar­ti­sa­nat, à la liberté sans limite des nouvelles tech­no­lo­gies. De petites en grosses galères, tout aussi amusantes que surréa­listes, la satire sociale se meut peu à peu en comé­die roman­tique, notam­ment avec l’ap­pa­ri­tion finale en guest-star de Vanessa Para­dis. Comme les 2 Alfred, ces doudous séchés pendus par les oreilles ou oubliés dans le sac du boulot, ce film un peu télé­phoné finit par arri­ver à bon port. Sans oublier les messages poli­tiques du réali­sa­teur-acteur sur les T-shirts qu’il porte : “La lutte, c’est classe”, ou encore “On ne sent pas ses chaînes, tant qu’on ne bouge pas”. Un hymne à la liberté en forme de feel good movie, comme une varia­tion bien-pensante du récent Effa­cer l’his­to­rique de Kervern et Delé­pine, autre­ment plus acide sur le même sujet. B.D.

Les 2 Alfred de et avec Bruno Poda­ly­dès, avec Sandrine Kiber­lain, Denis Poda­ly­dès, Michel Vuiller­moz… Sortie le 16 juin.

Coupez ! Le film de zombies en plus de Michel Haza­na­vi­cius

Au départ, il y avait « Ne coupez pas », une très réjouissante comédie de zombies, fauchée et Japonaise, tournée avec trois bouts de scotch et de la peinture rouge. Michel Hazanavicius a repris le scénario tel quel, déjà fendard (à coups de hache), mais plutôt que d’en faire un s...

Limbo, beau film plein d’hu­mour sur les migrants

“Tu aurais préféré que je meurs en martyr ?” balance Omar, un réfugié syrien à son frère, resté au pays, au téléphone. Réfugié, il débarque avec d’autres dans les Uists, une île des Hébrides écossaises qui n'avait jusqu’alors jamais connu de tournage de cinéma. S’ouvrant sur une ...

Petit paysan, le beau film rural avec Swann Arlaud, gratuit sur France TV

Rares sont les films qui parviennent à nous immerger dans un univers professionnel sans se réfugier dans un naturalisme pseudo-documentaire ni instrumentaliser ses personnages pour tenir un discours pré-digéré. Le petit paysan du titre c’est Pierre, jeune éleveur de vaches laitiè...