Sortir à Lyon
Partager cet article :

Un nouveau festi­val baroque à Lyon

L’Ins­ti­tu­tion des Char­treux a toujours fait venir des musi­ciens en cours de saison, et souvent de grande qualité, comme le ténor Cyrille Dubois. Plutôt que de les présen­ter au coup par coup au long de la saison, elle a décidé de les regrou­per cette année le temps d’un week-end, autour d’un festi­val inti­tulé Aux Arts ! Avec la venue d’un grand artiste comme Benja­min Lazar pour lire du La Bruyère dans le français d’époque, et de deux concerts de son ensemble en rési­dence, Les Nouveaux Carac­tères, pour un “réci­tal dansé” autour de Monte­verdi et une cantate pas comme les autres, Apollo e Dafne, une des toutes premières signées du jeune Haen­del décou­vrant l’Ita­lie, accou­plée à un motet raris­sime. C’est le moment de la décou­verte.

Festi­val Aux Arts ! à l’Insti­tu­tion des Char­treux, Lyon 1er. (photo Gérard Balayn)

Apollo e Dafne + le motet Silete venti de Haen­del par Les Nouveaux Carac­tères et Sébas­tien d’Hé­rin. Mer 6 octobre à 20h. De 10 à 20 €. Grande Chapelle.

Benja­min Lazar lit Les Carac­tères de La Bruyère avec viole de gambe et théorbe. Jeu 7 octobre à 20h. Amphi­théâtre Hyvrier. De 10 à 20 €.

Le Combat de Tancrède et Clorinde de Monte­verdi + L’In­cons­tante, réci­tal dansé, par Les Nouveaux Carac­tères et Sébas­tien d’Hé­rin et la compa­gnie Hélios­kine. Grande Chapelle. De 10 à 20 €.

Pass 3 spec­tacles de 24 à 48 €.

Lire notre article complet dans le numéro d’oc­tobre d’Exit Mag.

Usines Fagor-Brandt : vraie friche, fausse culture !

Le problème avec les lieux éphémères, c’est que par définition, ils ne durent pas. Rien n’est plus à la mode que la réhabilitation de friches, et l’investissement par des bobos dit cultivés des lieux ouvriers. Le résultat est souvent beau du point de vue architectural, enthousias...

Pous­sin et Picasso, les prochaines expos du MBA

Après les frères Flandrin et Louis Bouquet cet été, le musée des Beaux-Arts poursuit sa politique d’exposition d’artistes “singuliers” selon le mot de Sylvie Ramond. Soit des artistes restés en marge des écoles et des courants. Comme Erik Dietman ou Joseph Cornell exposés auparav...

Lumière : le grand quiz hommage à Bertrand Taver­nier

Bertrand Tavernier et Lyon, une histoire d'amour... A l'occasion de l'hommage que lui rend le festival Lumière ce dimanche, nous avons concocté un quiz-hommage aux relations étroites entre Bertrand Tavernier et sa ville natale. Mais saurez-vous ne pas tomber dans les pièges ? Jou...

East­wood, Sorren­tino et Jane Campion au festi­val Lumière

Principal rescapé de la crise de production liée au Covid, le cinéma français devient majoritaire partout dans les festivals (Cannes, Venise ou Deauville). Le festival Lumière ne fait pas exception, avec une avalanche de films français de toutes époques. Que ce soit à travers le ...