Sortir à Lyon
Partager cet article :

Nuits de Four­vière, cap sur 2021 !

Exit Mag et RCF Lyon s’as­so­cient pour soute­nir les festi­vals tout l’été avec « Comme si on y était », l’émis­sion radio hebdo­ma­daire qui vous fait vivre tous les same­dis à 17h30 les festi­vals en immer­sion, à travers celles et ceux qui les font. En atten­dant Jazz à Vienne, le prin­temps de Pérouges, Berlioz, Musi­lac ou les Cordes en balade du quatuor Debussy, ce sont les Nuits de Four­vière et leur direc­teur Domi­nique Delorme qui nous font l’ami­tié de dévoi­ler les premiers noms de l’édi­tion 2021… qui célè­brera les 75 ans du festi­val. Pomme, Alain Souchon, Thom Yorke et les futures créa­tions de la Bien­nale de la danse (déca­lée au prin­temps), Domi­nique Delorme nous raconte Four­vière de l’in­té­rieur depuis ses origi­nes… jusqu’à l’an­née prochaine ! Avec des extraits des live de Juliette Arma­net ou Pj Harvey au Grand Théâtre.

Vous pouvez d’ores et déjà écou­ter le premier épisode de « Comme si on y était », « Les Nuits de Four­vière, cap sur 2021 », << ici >>. Ou vous bran­cher sur RCF Lyon samedi 6 juin à 17h30.

Gavin Bryars et Moon­dog, le meilleur du jazz à l’Opéra under­ground

Il y a les musiciens qu’il ne faut pas rater et ceux à ne vraiment pas louper. Gavin Bryars est à ranger dans la seconde catégorie. Le compositeur britannique, pionnier du mouvement post-minimaliste (n’allez pas lui dire, ça lui déplaît), âgé de 79 ans n’est malheureusement pas é...

L’Im­pé­ra­trice fait salle comble au Transbo

Un seul mot n’est pas suffisant pour décrire leur style. À défaut, mélangeons les : funk, groove, disco, pop, électronique, planant. Les spectateurs trouveront eux-mêmes leur qualificatif. Après un report en février, L’Impératrice se produira finalement sur la scène du Transborde...

Teenage fanclub, la pop la plus grunge de Glas­gow

À Glasgow, il y a carrément un nom pour évoquer le mouvement musical dont ils ont été les figures de proues : le « Bellshill Beat », du nom la petite banlieue Est d’où a émergé, à la fin des années quatre-vingt, une brochette de joyeux lurons adeptes du genre « indie pop » avant ...

Dry clea­ning, le post punk londo­nien qui dépote

Au départ, Dry Cleaning, c’est quatre trentenaires londoniens qui se connaissent depuis plus de dix ans. Potes d’école d’art, potes de potes, potes de soirées karaoké qui se finissent au petit matin. Lorsqu’ils montent un groupe, c’est sans le moindre plan de carrière, bien loin ...