Sortir à Lyon
Partager cet article :

Felzine, coeur de rocker

Il a donné, avec son groupe Mustang, ses plus beaux moments au rock’n’­roll français du XXIème siècle. Alors c’est peu dire que Jean Felzine est l’un de nos héros les plus chers. Un vrai song­wri­ter comme on n’en fait plus. En solo, il explore de nouveaux hori­zons musi­caux, mais pour­suit toujours le même rêve : celui d’écrire la plus belle chan­son du monde. Spoi­ler alert : c’est encore raté, mais c’est encore somp­tueux. Pour­tant il y a de quoi être désta­bi­lisé d’en­trée de jeu. Où sont les guitares rockab’ et les synthés fréné­tiques ? Drapées dans de nouveaux habits « variété chic », les cinq nouvelles chan­sons marquent une distance forte avec le style musi­cal rock de Mustang – et c’est aussi bien comme ça, quand on sait qu’un cinquième album du groupe est en prépa­ra­tion. Felzine se fend même d’un élégant portrait au vitriol des rockeurs, comme s’il n’en était pas un lui-même (Mes amis dans le rock, clip à dégus­ter ci-dessous), mais seule­ment un de leurs « frères  ».

Après la sépa­ra­tion de l’Église et de l’État, voici la sépa­ra­tion du Rock’n’Roll et de la Chan­son ! Un trip à la façon du Dr Jekyll – comme s’il exis­tait un Dr Felzine et un Mr Mustang – une tenta­tive (vaine, évidem­ment, c’est la chan­son la plus « rock » du disque !) de sépa­rer le chan­teur du rockeur. Ce qu’il réus­sit, en revanche, c’est de prou­ver qu’il n’a pas besoin des appa­rats du rock pour écrire de sublimes chan­sons. Ceux qui ont bien écouté les albums de Mustang le savaient déjà mais combien sommes-nous ? Pour les autres et plus géné­ra­le­ment tous ceux que le rock emmerde, la splen­dide ballade centrale État stable devrait être le coup de grâce ou juste la porte d’en­trée dans le monde mélo­dra­ma­tique et plein d’amour de Jean Felzine. Un grand rockeur qui va vous faire aimer la variété. Un grand chan­teur, tout simple­ment. Alexandre Queneau

Jean Felzine (+ Mauvais Garçon). Vendredi 18 septembre à 20h30 à A Thou bout d’chant (avec Le Marché Gare), Lyon 1er. 10 €. athou­boutd­chant.com

Brain Damage danse reggae au Transbo

Avis aux amateurs – mais aussi aux autres – l’inépuisable explorateur de la dub et de ses racines Martin Nathan aka Brain Damage est de retour avec un quinzième album paru le 28 mai dernier sur le label lyonnais Jarring Effects. Au départ, l’idée est simple : donner une suite au ...

A 25 ans, Jarring Effects fait encore de l’ef­fet

C’est le label lyonnais indépendant qui a réussi à faire son trou, notamment en produisant les albums de High Tone, le groupe pionnier de dub en France qui a éclos sur les pentes de la Croix Rousse à la fin des années 90. Jarring Effects, qui aurait dû fêter ses 25 ans l’année de...

Comment s’ha­biller pour Cathe­rine Ringer ?

Comment s’habiller pour aller voir Catherine Ringer chanter les Rita Mitsouko Une coiffure indécise  Vous hésitez toujours entre rafraîchir les pointes ou tout couper au moment fatidique de passer sous les ciseaux du coiffeur? Faites comme Catherine Ringer, ne choisissez pa...

Deux nuits avec Souchon à Four­vière

N’abusons pas, il ne fait pas partie de ces petits jeunes à qui la crise Covid a coupé l’herbe sous le pied… Mais presque ! Pour ceux qui auraient manqué un épisode, rappelons qu’Alain Souchon a tout simplement écrit son meilleur album à soixante-quinze ans, qu’Âmes fifties est p...