Sortir à Lyon
Partager cet article :

Comme un oiseau dans Confluences

Puisque qu’on peut s’en­tas­ser devant les panneaux publi­ci­taires dans le métro mais toujours pas aller dans les musées selon la poli­tique stupide du gouver­ne­ment, heureu­se­ment les musées viennent à nous, et celui des Confluences n’est jamais à court d’idées…

Visite virtuelle à 360°

A partir du samedi 24 avril, vous pour­rez même vous prendre pour un oiseau à travers une visite à 360° de chez vous, par petit groupe (10 personnes max), qui vous permet d’in­te­ra­gir avec un média­teur rien que pour vous, de chan­ger votre point de vue (du ciel, de la terre, ou juste sous la mâchoire du Cama­ra­sau­rus !), et de zoomer sur l’élé­ment de votre choix. L’oc­ca­sion de décou­vrir en plus du parcours perma­nent sur les “Origines du monde”, la nouvelle expo­si­tion tempo­raire consa­crée aux oiseaux rares. Non seule­ment parce que le musée des Confluences possède la 2e plus grande collec­tion du genre avec 240 spéci­mens, mais surtout parce que l’ex­po­si­tion vous permet­tra de décou­vrir nombre d’es­pèces aujourd’­hui mena­cées, dont il faut désor­mais prendre le plus grand soin.

Une belle mâchoire d’Origines, les récits du monde, dans le parcours perma­nent du musée.

Un média­teur pour vous tout-e seul-e

C’est ce qui s’ap­pelle joindre l’utile à l’agréable, et le plai­sir de voler virtuel­le­ment tout en gardant les pieds sur terre, en prenant soin de ce qui nous entoure, et nous dépasse. Un beau programme, qui se prolon­gera le 8 mai avec une nouvelle expo à visi­ter aussi à 360°, “La terre en héri­tage, du Néoli­thique à nous”. En espé­rant qu’on pourra aller ensuite la visi­ter pour de vrai…

Visite à 360°, le musée comme si vous y étiez. Au Musée des Confluences, Lyon 2e, à partir du samedi 24 avril.

Expo­si­tions dispo­nibles : L’Oi­seau rare, de l’hi­ron­delle au kakapo (photo Bertrand Stofleth) ; Origines, les récits du monde, parcours perma­nent (photo Quen­tin Lafont).

Les mercre­dis et same­dis à 18h30, le dimanche à 17h30. 2 / 3 €. Durée 1h. Réser­va­tion

Le beau bizarre de Louis Bouquet

Modeste en nombre d'œuvres, l’exposition du musée des Beaux-Arts consacrée à Louis Bouquet, le peintre de la fresque de la Grande poste place Bellecour, n’en est pas moins une révélation. Rétrospectivement, ce peintre qui n’aura vécu que de commandes publiques à travers des œuvre...

L’expo de l’été : le laby­rinthe des songes à Villeur­banne

C’est l’exposition événement de cet été qui se prolongera jusqu’à l’automne. En plus de réaliser les films les plus contemplatifs du cinéma (lire notre critique de Cemetery of splendour), errant à la lisière du royaume des morts et de celui des vivants, Apichatpong Weerasethakul ...

La chapelle de l’Île Barbe s’ex­pose

Profitez-en, c’est l’une des rares fois où vous pourrez visiter l’intérieur rénové de la chapelle de l’île Barbe. Depuis 2019, celle-ci ouvre deux fois par an ses portes au public avec des expositions organisées par Françoise Souchaud. Rien de subversif nous apprend cette dernièr...

Cuisine romaine au temps de Lugdu­num

Le saviez-vous ? Le musée Lugdunum est gratuit le premier dimanche du mois ! ça tombe bien : ce 4 juillet est le dernier jour pour profiter de l'exposition sur la cuisine romaine. Miam. On a tous en tête les repas gargantuesques des scènes de banquets romains croqués dans ...