Sortir à Lyon
Partager cet article :

Evaristo, peintre auto­di­dacte, s’ex­pose à Vaise

Evaristo expose à la Fondation Renaud à Vaise.

Vous n’avez jamais mis les pieds à la Fonda­tion Renaud ? C’est le moment d’al­ler décou­vrir ce centre d’art, installé depuis 2019 dans l’an­cien fort de Vaise, et qui a hérité de la collec­tion de la famille Renaud, essen­tiel­le­ment tour­née vers les artistes lyon­nais. D’au­tant plus que sa nouvelle expo­si­tion est dédiée à une figure majeure de la scène lyon­naise d’après-guerre, le peintre Evaristo. Possé­dant pas moins de 930 œuvres léguées par la famille du peintre, la Fonda­tion a sélec­tionné une varia­tion de pein­tures, gouaches, dessins à l’encre et sculp­tures en bois d’oli­vier qui illus­trent la variété des médiums utili­sés par ce berger espa­gnol ayant fui la guerre civile avec sa famille, Lyon­nais d’adop­tion et ouvrier chez Berliet, devenu artiste auto­di­dacte en suivant les cours du soir aux Beaux-Arts. Un destin hors norme, marqué par la guerre, l’exil et la souf­france, des thèmes qui imprègnent ses œuvres.

Douceur ardé­choise

Person­nages aux yeux dispro­por­tion­nés comme s’ils avaient vu trop d’hor­reurs, têtes de mort et ciel jaune ou rougeoyant d’apo­ca­lyp­se… Les tableaux d’Eva­risto sont loin d’être fendards et pour­tant, la puis­sance qui émane des contours aux lourds traits noirs et les couleurs tantôt terreuses, tantôt tran­chantes, témoignent d’un style propre à l’ar­tiste. Un artiste qui ne parle pas que de l’exil et du tragique de l’exis­tence, mais aussi de moments de répit, peignant les paysages d’Ar­dèche qui lui rappe­laient tant sa Cata­logne natale ou dessi­nant à l’encre noire des moments de tendresse. En visi­tant cette expo­si­tion, en plus d’ad­mi­rer la collec­tion la plus impor­tante d’Eva­risto, vous pour­rez décou­vrir l’an­cien fort de Vaise, parfai­te­ment restauré, et profi­ter de la magni­fique vue sur Lyon et la Saône.

Evaristo, au-delà du trait : reflets d’âmes, jusqu’au dimanche 19 décembre à la Fonda­tion Renaud, Lyon 9e. Du mercredi au dimanche, de 14 h à 18 h. De 3 à 6 €.

Le musée de Four­vière fait peau neuve avec Pauline Jari­cot

Fin décembre 2021, la Fondation de Fourvière lançait une grande tombola pour achever la réhabilitation de l’un des emblèmes du patrimoine lyonnais, à laquelle il manquait encore 7 millions d’euros pour aboutir. À ce jour 70 000€ ont été récoltés, et la tombola a été prolongée jus...

La nuit des musées fait son tapage nocturne gratuit

Pour la nuit de samedi, tout est gratuit ! Le musée des Confluences met en place une programmation spéciale autour de dons exposition Magique ! . Magiciens et illusionnistes interviendront dans une mystérieuse forêt plantée pour l’occasion. On pourra assister aux hologrammes fant...

L’Ukraine comme vous ne l’avez jamais vue par Philippe Schul­ler

C’est un simple hasard, ou un signe surgi du passé, qui fait « hello, souvenez-vous ». Va savoir. Le début de l’exposition de Philippe Schuller percute de plein front l’actualité. On entame en effet la visite par un reportage réalisé il y a 30 ans en Ukraine. Le pays venait de qu...

Quand Susan Kare réin­ven­tait le Macin­tosh avec Steve Jobs

L'expo démarre par une petite photo d'elle qui en dit long : des cheveux blonds, des yeux rieurs, et un large sourire sur un visage lumineux. Ce portrait de Susan Kare date de 2014 et en ouvre un autre, celui de son travail. Pensée comme un kaléidoscope, la première rétrospective...