Sortir à Lyon
Partager cet article :

Randon­née nature au coeur de Lyon

Il n’y a pas que le parc de la Tête d’Or pour se bala­der au vert en pleine ville, il y a aussi les voies vertes. Encore peu connues des Lyon­nais, ces liai­sons façon sentiers de randon­née urbains ont été aména­gées au début des années 2000 pour relier le 5e au 9e arron­dis­se­ment. La toute première et la plus emblé­ma­tique, c’est la voie verte de Champ­vert, qui suit le tracé de l’an­cienne ligne de voie ferrée qui reliait Saint-Just à Vaugne­ray, soit la balade idéale pour un dimanche en famille. 

Non seule­ment elle est acces­sible en bus depuis Gorge de Loup, mais surtout, une fois montée les quelques marches qui séparent l’en­trée du chemin de la circu­la­tion vrom­bis­sante, vous voilà plongé en pleine nature, sous le couvert de grands arbres.

C’est parti pour trois kilo­mètres de balade jusqu’à Tassin, au cours desquels vous passe­rez sous plusieurs vieux ponts de pierre, croi­se­rez des boulistes et en appren­drez un peu plus sur la faune et la flore du coin: des panneaux expli­ca­tifs accom­pagnent hôtels à insectes, vieilles souches et micro-mares instal­lés pour soute­nir la biodi­ver­sité locale. Pour un peu, on en oublie­rait presque les façades d’im­meubles qui affleurent çà et là derrière les feuillages. 

La passe­relle du bien nommé parc de la Passe­relle, qui mène jusqu’au parc de la mairie du 5e. Vous la trou­ve­rez à gauche de l’en­trée de la voie verte.

L’autre inté­rêt de cette ligne verte, c’est qu’elle relie trois parcs. On vous recom­mande de faire l’im­passe sur celui de Champ­vert, bordé par une route et donc trop bruyant, pour profi­ter du parc de la mairie du 5e, en traver­sant une passe­relle ultra design. Les amou­reux de la nature opte­ront plutôt pour le parc de la Garde aux allures de forêt sauvage, acces­sible par des esca­liers au milieu de la voie verte. Deux salles deux ambiances pour une petite mise au vert sans sortir de Lyon.

Y aller: Depuis Gorge-de-Loup, prendre le bus 90 en direc­tion de Sainte-Foy Châte­lain, arrêt Sidoine Apol­li­naire. L’ac­cès se trouve à quelques mètres, juste à côté de l’en­trée du parc de la Passe­relle. A la fin de la voie verte, possi­bi­lité de prendre le bus 45 à l’ar­rêt Eglise Demi-Lune en direc­tion de Gorge-de-Loup ou de faire l’al­ler-retour à pied. 

Rensei­gne­ment: Mairie de Lyon 9e au 04 72 19 81 81 ou sur lyon.fr

Ecou­tez Kaame­lott avant de le voir !

Cette fois, ça devrait être la bonne ! Après avoir été repoussé deux fois en 2020, Kaamelott premier volet - le film le plus attendu de la région (et au-delà) - devrait sortir comme le prochain James Bond au printemps 2021, même s'il n'est toujours pas daté. En attendant, vous po...

L’Ombre de Staline, à voir en Vod

Un dernier film en Vod avant la réouverture des cinémas ? Puisqu'il fait froid, autant partir pour les grands froids soviétiques avec L'Ombre de Staline, thriller historique levant le voile sur l'Holomodor, l'extermination par la faim décidée par le régime stalinien. Haletant et ...

Philippe Decou­flé fait le show en ligne

C’est un des spectacles les plus époustouflants qu’on avait vu à la Maison de la danse ces dernières années. Créé en 2016, Contact est désormais disponible en intégralité gratuitement sur Numeridanse, le site de référence qui permet d'entrer dans la ronde chorégraphique et qui vi...

Le charme à la Lyon­naise

C'est le parc de la Métropole qui allie le mieux nature, patrimoine et botanique. Situé dans l'ouest lyonnais, le domaine de Lacroix-Laval plaît autant aux amoureux de la nature avec ses bois et clairière qu'aux sportifs avec son parcours santé ou encore aux enfants qui peuvent f...

Norman fait des one man shows

C’était notre Youtubeur préféré. Le premier à faire le buzz avec ses vidéos débutant par un énergique « Faux », avant que de pâles copies ne débarquent sur la toile et que ça ne devienne franchement n’importe quoi. On aimait son côté loser et son auto-dérision sur son physique de...

Pierre qui mousse

Il fait partie des rares comiques qui peut nous donner des ordres. Son mal être (de génie) transpire tellement à chaque seconde que l'impératif du titre de son dernier spectacle, « Aimez-moi », sonnait autant comme un appel au Il a inspiré Muriel Robin qui a inspiré Florence Fore...