Sortir à Lyon
Partager cet article :

Grande petite

Roman initia­tique. Marie, petite fille sage et respon­sable, vit avec sa mère Jeanne, aimante et à l’écoute mais débor­dée par son métier d’in­fir­mière et les tracas du quoti­dien. Quand elle va voir Louise, sa grand-mère adorée, Marie doit faire un long détour pour ne pas traver­ser la cité Forêt que sa mère juge trop dange­reuse. Mais un jour, elle déso­béit et, dans la cité, rencontre Loup, un garçon qui l’at­tire autant qu’il lui fait peur… Pour écrire sa pièce, Carole Thibaut s’est inspi­rée du Petit Chape­ron rouge, mais aussi du roman La Déso­béis­sance d’Al­berto Mora­via qui traite du passage de l’en­fance à l’âge adulte. Avec déli­ca­tesse et humour, elle parle d’éman­ci­pa­tion et des liens forts qui unissent un enfant à son parent solo, des rela­tions inter­gé­né­ra­tion­nelles et des a priori dont nous sommes autant auteurs que victimes. C. B.

La Petite Fille qui disait non. Vendredi 8 novembre à 20h au Théâtre de Vénis­sieux. A partir de 8 ans. De 5 à 19 €. theatre-venis­sieux.fr

Slalom, le + beau film de la rentrée

Longtemps repoussé, le premier film de Charlène Favier tourné en Savoie sort enfin pour la réouverture des salles le 19 mai prochain. Un sujet brûlant (l'emprise d'un coach sur une jeune skieuse), la révélation d'une cinéaste subtile qui mise sur la complexité des personnages... ...

Le grand projet disco­gra­phique de l’ONL

à peine arrivé depuis septembre à l’Auditorium, que le nouveau directeur musical Nikolaj Szeps-Znaider a déjà lancé un projet artistique d’une ampleur digne des grandes heures d’Emmanuel Krivine. Malgré l’absence de public (pas merci Roselyne), il a d'abord travaillé en orfèvre l...

L’ONL part avec Tintin au bout du monde

L'Auditorium ne cesse de s'ouvrir de plus en plus aux musiques du monde, au jeune public, aux after-works, bref à toutes les formes qui ne concernent pas seulement le public mélomane de la musique classique, loin de là... L'ONL a même décidé de célébrer l'année de la BD avec une ...

Conver­sa­tion entre frères

uo. Il porte haut les couleurs de l’illustration à la française avec ses dessins drolatiques et colorés, faussement naïfs. Deux ans après l’exposition Le Week-end, Jean Jullien revient à la galerie Slika, toujours en compagnie de son frère Nicolas, vidéaste et musicien. Les deux ...