Sortir à Lyon
Partager cet article :

Grande petite

Roman initia­tique. Marie, petite fille sage et respon­sable, vit avec sa mère Jeanne, aimante et à l’écoute mais débor­dée par son métier d’in­fir­mière et les tracas du quoti­dien. Quand elle va voir Louise, sa grand-mère adorée, Marie doit faire un long détour pour ne pas traver­ser la cité Forêt que sa mère juge trop dange­reuse. Mais un jour, elle déso­béit et, dans la cité, rencontre Loup, un garçon qui l’at­tire autant qu’il lui fait peur… Pour écrire sa pièce, Carole Thibaut s’est inspi­rée du Petit Chape­ron rouge, mais aussi du roman La Déso­béis­sance d’Al­berto Mora­via qui traite du passage de l’en­fance à l’âge adulte. Avec déli­ca­tesse et humour, elle parle d’éman­ci­pa­tion et des liens forts qui unissent un enfant à son parent solo, des rela­tions inter­gé­né­ra­tion­nelles et des a priori dont nous sommes autant auteurs que victimes. C. B.

La Petite Fille qui disait non. Vendredi 8 novembre à 20h au Théâtre de Vénis­sieux. A partir de 8 ans. De 5 à 19 €. theatre-venis­sieux.fr

Les Horten­sias, la pire pièce de théâtre à voir en ce moment

Les Hortensias, une ancienne abbaye transformée en EHPAD, accueille une clientèle de choix. D’anciens artistes du spectacle vivant y coulent des jours tranquilles, jouent aux cartes, peignent des vergers et se remémorent leur gloire passée. Le temps est passé par là et les journé...

Change Me, l’his­toire vraie d’un homme trans­genre

Comment montrer ce qui est caché ? Axel, un jeune homme de 21 ans, est né dans un corps de femme. Il cache ce secret à sa copine et ses amis pour tenter d’être accepté. Mais pendant la soirée de son vingt-et-unième anniversaire, sa nature biologique est dévoilée et l’histoire bas...

Tout en douceur, le dernier spec­tacle de Jérôme Comman­deur

Entretien avec un de nos comiques préférés, Jérôme Commandeur, qui revient à Lyon pour son nouveau film, et un remix de son dernier spectacle. Votre nouveau spectacle Toujours en douceur est-il une nouvelle version de Tour en douceur ? Jérôme Commandeur : C’est une suite. J...