Sortir à Lyon
Partager cet article :

Grande petite

Roman initia­tique. Marie, petite fille sage et respon­sable, vit avec sa mère Jeanne, aimante et à l’écoute mais débor­dée par son métier d’in­fir­mière et les tracas du quoti­dien. Quand elle va voir Louise, sa grand-mère adorée, Marie doit faire un long détour pour ne pas traver­ser la cité Forêt que sa mère juge trop dange­reuse. Mais un jour, elle déso­béit et, dans la cité, rencontre Loup, un garçon qui l’at­tire autant qu’il lui fait peur… Pour écrire sa pièce, Carole Thibaut s’est inspi­rée du Petit Chape­ron rouge, mais aussi du roman La Déso­béis­sance d’Al­berto Mora­via qui traite du passage de l’en­fance à l’âge adulte. Avec déli­ca­tesse et humour, elle parle d’éman­ci­pa­tion et des liens forts qui unissent un enfant à son parent solo, des rela­tions inter­gé­né­ra­tion­nelles et des a priori dont nous sommes autant auteurs que victimes. C. B.

La Petite Fille qui disait non. Vendredi 8 novembre à 20h au Théâtre de Vénis­sieux. A partir de 8 ans. De 5 à 19 €. theatre-venis­sieux.fr

Un.e pour tou.te.s ! Le dessin animé des 4 mousque­taires

67 chapitres des célèbres Mousquetaires d’Alexandre Dumas en à peine 1 heure à la façon d’un dessin animé Pixar ? C’est possible, grâce à la compagnie La Douce et leur mise en scène collective volontiers déjantée. A condition d’ajouter dans les ingrédients des chansons, saynètes ...

La peur, le tabou et le silence de l’église

Si on était au cinéma, la nouvelle pièce de François Hien serait précédée de l’habituel sur-titre “D’après une histoire vraie”. En tant que Lyonnais, impossible de ne pas voir le clin d'œil fait au procès Barbarin et à l’affaire Preynat, dont La Peur s'inspire, tout en prenant se...

Bolly­wood fait danser indien à la Maison de la danse

Vous aimez les films bollywoodiens, les histoires d'amour impossible qui finissent bien et les costumes colorés ? Alors prenez-vous pour un chanteur de Bollywood avec cette comédie musicale kitsch en diable qui rend hommage au genre cinématographique indien le plus prolifique. On...

Le grand William Forsythe à Lyon pour la 1ere fois

Après une pièce du ballet de l’Opéra de Lyon en ouverture de saison, William Forsythe revient en personne et pour la première fois à la Maison de la danse s’il vous plaît, pour un Soir tranquille qui date de 2018, donc tout récent, sur des musiques de Rameau et des costumes color...