Amour

Dans un décor qui pourrait être celui d’une maison de poupées, des enfants jouent en toute liberté. Ils n’ont peur ni de s’aimer, ni de se disputer, emportés par la spontanéité de leurs sentiments, sans savoir dire s’il s’agit d’amour ou de haine. Et s’ils ont conscience de la douceur d’un câlin, de la force du désir ou de la tragédie de l’abandon, ils ne prennent pas la mesure du temps qui file. Puis soudain, 60 ans ont passé. Les enfants sont devenus de vieilles personnes, avec des mots plein les poches, qui en tombent comme des fleurs fanées. Pourquoi donc, maintenant qu’ils savent nommer l’amour, continuent-ils de se disputer ?

La compagnie basque Marie de Jongh a l’art de monter des pièces sans paroles, où priment le geste et l’émotion. Leur dernier spectacle, Amour, parle du plus beau sujet qui soit : l’amour, avec un grand A. Portant des masques qui les font ressembler à des poupées, les comédiens s’agitent avec la vitalité brouillonne des enfants, avant de ralentir le rythme et d’adopter la démarche fatiguée de personnes âgées. En racontant des histoires d’amour et de désamour, entre un homme et une femme, entre deux frères, Amour se demande aussi pourquoi on rejette certaines personnes alors qu’un rien peut nous les faire apparaître comme indispensables. D’une délicatesse inouïe, ce théâtre d’adultes pour enfants – ou inversement – va droit au cœur. 

Amour • Du vendredi 12 au lundi 31 décembre au théâtre des Célestins, grande salle, Lyon 2e. Durée : 1h. Dès 5 ans. De 9 à 38€. theatredescelestins.com

/ C.B

Autres suggestions de sorties