Sortir à Lyon
Partager cet article :

Un petit bijou du music-hall pour les fêtes

Une ouvrière syndi­ca­liste et le direc­teur d’une usine de confec­tion de pyja­mas qui tombent amou­reux sur fond de conflit social ? Voilà un pitch poli­tique bien inat­tendu pour une comé­die musi­cale (améri­caine) des années 50. Pour­tant, tous les ingré­dients du music-hall sont réunis dans The Pajama Game : romance cucul, humour bon-enfant et musique jazzy. En grand spécia­liste du genre, Jean Lacor­ne­rie s’em­pare de cette histoire adap­tée au cinéma par Stan­ley Donen (monsieur Chan­tons sous la pluie) pour en faire un spec­tacle total de poche.

Passion sur la ligne de produc­tion

Sur scène, au milieu d’un orchestre réduit au mini­mum, les dix inter­prètes chantent, jouent la comé­die et dansent, quand ils ne jouent pas eux-mêmes d’un instru­ment. Le tout dans des combi­nai­sons flashy et avec des perruques colo­rées sur la tête qui les font ressem­bler à des person­nages de dessin-animés pop. On aime l’am­biance rétro de la pièce, l’hu­mour qui va jusqu’à renver­ser un cas de harcè­le­ment #Metoo et plus encore que les chan­sons d’amour, tubesques à souhait, celles qui parlent de droit du travail de façon réjouis­sante. Le spec­tacle parfait pour ne pas se prendre la tête.

The Pajama Game, de George Abbott, Richard Bissell, Jerry Ross, Richard Adler. Mise en scène Jean Lacor­ne­rie et Raphaël Cottin. Direc­tion musi­cale Gérard Lecointe. En colla­bo­ra­tion avec l’Opéra de Lyon. Du mardi 14 au samedi 18 décembre à 20h (sam, 19h) au théâtre de la Renais­sance, Oullins. De 16 à 26€.

Un dernier concert pour se réchauf­fer

Ce n’est pas la première fois que l’on vous parle ici de Raoul Vignal, notre Nick Drake lyonnais. Après avoir longtemps vécu à Berlin, le songwriter est revenu dans la région se mettre au vert pour composer son troisième album, Years in marble. On retrouve une nouvelle fois sa fo...

Le nouveau punk-rock des Gender roles à décou­vrir live

Il y a un peu moins de deux ans, nous vous aiguillions déjà vers ce qui était alors la toute première date lyonnaise de cette jeune bande de chevelus en provenance de Brighton. Nous ne nous trompions pas : Gender Roles avait signé au Sonic l’un des concerts de la rentrée 2020. Un...

Le meilleur groupe de garage rock à Feyzin

Vingt ans que les infatigables Black Lips sont le meilleur groupe de garage rock du monde. Vingt ans que d’autres tentent de leur chiper le titre, sans jamais y parvenir. Comment expliquer une telle longévité ? Leur exceptionnelle présence scénique – plus punks que tous les punks...

Vous repren­drez bien encore un peu d’Alain Souchon ?

Il fallait le voir mettre un pied sur la scène de Fourvière cet été, guitare en bandoulière, entamant en solo Allô maman Bobo instantanément repris par le public. Souchon cache bien son jeu : à 77 ans, il prend encore des cours de chant, ne se fiche pas de son public en signant u...