Sortir à Lyon
Partager cet article :

The Cure, le concert le plus attendu de l’au­tomne

The Cure en concert à la Halle Tony Garnier.
Robert Smith & Co dévoile de nouveaux titres sur la scène de la Halle Tony Garnier.

La dernière fois que Robert Smith et sa bande étaient passés par la Halle Tony Garnier, c’était en 2016 et on ne l’ou­bliera jamais. Un concert d’an­tho­lo­gie : trente chan­sons jouées au total, dont à peu près la moitié en rappels, le groupe reve­nant sur scène à trois reprises armés de tubes plus atten­dus les uns que les autres, pour le plus grand bonheur d’un public abso­lu­ment conquis, qui explo­sait de surprise et de joie à chaque nouvelle intro, propre­ment ébahis de rece­voir autant d’amour de la part de leurs idoles. A Forest, Friday I’m in Love, Boys Don’t Cry, Just Like Heaven, Lullaby, Close to Me… Elles y étaient litté­ra­le­ment toutes passées. Une soirée d’au­tant plus marquante qu’on y allait un peu penauds, sans savoir qu’at­tendre de cette première tour­née euro­péenne depuis des lustres, de surcroît sans nouvel album à défendre. Le concert de cette rentrée pour­rait bien être tout aussi mythique. Il se murmure en effet que le quator­zième album studio, Songs of a Lost World, serait terminé et et Sith et ses sbires ont déjà lâchés quelques inédits plus gothiques que jamais, comme l’en­ivrant And nothing is fore­ver. Fore­ver Cure ! A.Q.

The Cure (+ The Twilight Sad). Lundi 7 novembre 2022 à 20h à la Halle Tony Garnier, Lyon 7e. De 62€ à 95€. Compte rendu du concert à suivre mardi 8 novembre.

M. se rêve encore plus grand en tour­née

Qui aime M ? Il saute. Il court. Il joue de la guitare avec les dents et enflamme les salles partout où il passe, comme Fourvière encore l’été dernier. Chaque concert de M, alias Matthieu Chedid alias M, est une performance. Toujours très généreux sur scène, le chanteur sait comm...

Black Lilys, le groupe lyon­nais qui cartonne à Londres

Ils déambulent sur Camden Street, la veille d’un concert à Londres, lorsqu’on les appelle pour discuter de New Era, leur nouvel album. L’une raconte d’une voix chaleureuse les tourments d’un disque marqué par un confinement séparés, l’autre, plus en retrait mais non moins sensibl...

Orel­san en plein dans la crise de matu­rité

Même les rappeurs finissent par se faire des cheveux blancs. On a le sentiment qu’il a toujours été là, mais Orelsan est déjà un vieux dans le « rap game », en témoigne cette mèche décolorée qu’il arbore depuis peu. Et si les horloges tournent, le rappeur sait en tirer parti pour...