Sortir à Lyon
Partager cet article :

40 ans de Jazz à Vienne: c’est parti !

La voilà la bonne nouvelle, tombée le temps d’un Face­book live : « La confi­gu­ra­tion du Théâtre Antique de Vienne permet aujourd’­hui à Jazz à Vienne d’en­vi­sa­ger des concerts cet été. » On vous avait déjà allé­ché en avant-première avec la plupart des noms de cette 40e édition et la nuit XXL qui clôtu­rera cet anni­ver­saire (à lire <<ici>>). La quasi-tota­lité de la program­ma­tion est désor­mais ouverte à la billet­te­rie (4 soirées sur 18 restent surprises), avec de grands noms confir­més comme Ibra­him Maalouf ou Salif Keita, Brad Meld­hau, une soirée beaux gosses avec Thomas Dutronc suivi de Kyle East­wood et toujours de belles décou­vertes (pour nous) comme celle d’Anne Paceo, batteuse, cheffe d’or­chestre et compo­si­trice origi­naire de Côte d’Ivoire. Même si pour le moment le festi­val se concentre sur le site majes­tueux du théâtre antique, les consé­quences finan­cières de la crise sani­taire ne permet­tant pas encore aujourd’­hui d’as­su­rer la scène gratuite du jardin de Cybèle (allo les tutelles, il serait grand temps de soute­nir les projets cultu­rels plutôt que de se conten­ter de compen­ser les ferme­tures déci­dées par l’Etat)…

Anne Paceo, batteuse, cheffe d’or­chestre et compo­si­trice origi­naire de Côte d’Ivoire.

En atten­dant la program­ma­tion des Nuits de Four­vière le 26 avril prochain (on vous en dévoile l’ou­ver­ture en exclu dans notre numéro d’avril << ici >>), vous pouvez déjà commen­cer de prendre vos places pour cet été, en étant sûr d’être assis, puisque tel le veulent encore les direc­tives sani­taires. D’au­tant que pendant la nuit de clôture qu’on vous avait déjà annon­cée pour faire défi­ni­ti­ve­ment la nique au couvre-feu (6 concerts non-stop de 20h30 à l’aube), on sait main­te­nant qu’il y aura un hommage à Saint Rachid Taha. On est prêt à danser sur « Je suis Afri­cain » jusqu’au bout de la nuit…

40e édition de Jazz à Vienne, du 23 juin au 10 juillet. Prenez place ou décou­vrez l’es­sen­tiel de la program­ma­tion. (photo : José­phine Mona)

Le dernier titre de Rachid Taha auquel Jazz à Vienne rendra hommage en clôture de festi­val.

Et si Biolay chan­tait sans paroles ?

Bon, soyons franc, en plein été, on se sentirait plutôt d’humeur cœur grenadine à siroter en terrasse en attendant d’aller voir Souchon sur la scène de Fourvière, que de tacler je ne sais quel artiste en pleine reprise des activités culturelles… Et notre Benjamin Biolay national ...

Comment s’ha­biller pour Kate­rine ?

Un pyjama confortable Au bout d’un an en télétravail, vous ne quittez plus votre pyjama préféré, celui à têtes de loutres impression velours auquel vos collègues ont décerné le titre du “plus beau pyjama moche” depuis que vous ne faites même plus l’effort de passer une chemise...

Deux nuits avec Souchon à Four­vière

N’abusons pas, il ne fait pas partie de ces petits jeunes à qui la crise Covid a coupé l’herbe sous le pied… Mais presque ! Pour ceux qui auraient manqué un épisode, rappelons qu’Alain Souchon a tout simplement écrit son meilleur album à soixante-quinze ans, qu’Âmes fifties est p...

Le festi­val Ecrans mixtes s’ouvre avec Gaël Morel

En plus de grossir à vue d’œil en nombre de séances, le festival Ecrans mixtes dont Exit est partenaire programme pour notre plus grand plaisir la toute première rétrospective consacrée à Gaël Morel. Début des festivités mercredi. Il reste à jamais l’égérie masculine des Rosea...