Sortir à Lyon
Partager cet article :

Mara­thon Philip Glass gratuit avec un quatuor inédit à l’Opéra de Lyon

Bonne nouvelle pour les grin­cheux : l’Opéra de Lyon ne cesse de conti­nuer de s’ou­vrir : après l’opéra tango d’Astor Piaz­zola et en atten­dant la soul créole de Mélissa Laveaux le 3 février prochain, c’est à une « quasi-inté­grale » de Philip Glass au piano qu’elle consacre ses concerts à l’Am­phi cette semaine, en parte­na­riat avec le festi­val Supers­pec­tives qu’Exit soutient chaque été. 5 étapes de 45 minutes chacune entre midi et deux ou en avant-soirée, histoire de de s’en­ivrer sans se saou­ler et de pouvoir tenir le rythme toute la semaine pour les aficio­na­dos : tous les concerts piano sont gratuits !

Créa­tion mondiale de Philip Glass

Meta­mor­pho­sis, Glass­works, Einstein on the beach… tous les tubes du plus popu­laire des compo­si­teurs contem­po­rains seront inter­pré­tés au piano par François Mardi­ros­sian, co-direc­teur de Supers­pec­tives. Alors que vous pouvez aussi voir danser le Ballet du Grand Théâtre de Genève sur du Philip Glass en ce moment à Lyon, cerise sur le piano, la première française du quatuor n°8 de Glass et celle, mondiale, de son quatuor n°9 à peine sorti de sa chambre de compo­si­tion par le quatuor Tana le vendredi 28 janvier en clôture de cette folle semaine. Un véri­table festi­val.

Le quatuor Tana, spécia­liste de Glass, inter­pré­tant le quatuor n°3.

Mara­thon Philip Glass, quasi-inté­grale au piano. Mardi 25 janvier à 18h30, mercredi 26 et jeudi 27 à 12h30 et 18h30 à l’Am­phi de l’Opéra de Lyon, Lyon 1er. Gratuit.

Quatuor n°9 de Philip Glass (+ le quatuor La Jeune Fille et la mort de Schu­bert) par le quatuor Tana. Vendredi 28 janvier à 20h à l’Am­phi de l’Opéra de Lyon, Lyon 1er. De 18 à 22 €.

Berlioz, le plus beau festi­val clas­sique de l’été

Cette fois, Valery Gergiev ne viendra pas, nationalité russe oblige. Sir John Eliot Gardiner, autre grand habitué, non plus. Et pourtant, la programmation de la nouvelle édition du festival Berlioz à la Côte-Saint-André s'annonce toujours aussi belle, fourmillant de "milliers de ...

Citron-Sucré a soif d’amour pour la première fois à Lyon

Elle fait partie des artistes électro-pop à suivre de près cette année et l’éminent festival Reperkusound ne s’y est pas trompé : la jeune musicienne franco-russe et lyonnaise d’adoption Elena – aka Citron Sucré à la scène – ouvrira cette année la « main stage » lors de la premiè...

Les secrets de l’af­faire du Grêlé et du petit Grégory

C’est la grande enquêtrice française depuis l’affaire Grégory jusqu’à celle du Grêlé aujourd’hui. Patricia Tourancheau évoque les deux pour nous, à l’occasion de la sortie de son livre et de sa venue à Quais du polar. Le Grêlé représente-t-il votre plus grand code case, à part...

Irre­lohe, premier choc au festi­val de l’Opéra de Lyon

Tout débute par un générique d'un film muet en noir et blanc : "L'Opéra de Lyon présente une histoire d'amour, de vengeance et de malédiction !" David Bösch avait déjà mis en scène les fantômes dans le Simon Boccanegra de Verdi à Lyon - premier opéra dirigé par Daniele Rustioni, ...