Sortir à Lyon
Partager cet article :

Dernière terrasse avant l’au­tomne

On connaît depuis long­temps cette cachette : autre­fois La Tonnelle Saint-Pierre, abreu­voir à pastis ; plus récem­ment O’Jar­din ; et depuis cet été, O’Ky­pos. On la classe inva­ria­ble­ment dans notre carnet « terrasses secrètes ». En effet, de l’ex­té­rieur, on a du mal à imagi­ner que derrière les deux salles se cachent une grande cour et un grand bar d’été, rafraî­chis par d’im­menses platanes qui ont du connaître Vaise au temps des Romains. Malheu­reu­se­ment, le jour où nous y avons déjeuné, il pleu­vait des pieds de chaises, comme on dit en Grèce. Nous avons donc testé l’in­té­rieur (un peu trop sonore côté jardin, privi­lé­giez la première salle en face du bar inté­rieur). Car ce lieu a pratiqué l’es­ca­lade avec une four­chette en guise de piolet. D’un passé de frites/clos de boules, il accède désor­mais à un statut de bistro­no­mie cordiale, ambian­cée par le cuisi­nier greco-belge, Alex Vande­rydt Mant­zia­ris, qui a fait son bout de chemin chez l’étoilé Chris­tian Tête­doie.

Médi­ter­ra­née.

Malgré son nom, Kypos ( traduc­tion approxi­ma­tive : « Jardyn » ) , le restau­rant ne se joue pas banlieue d’Athènes, mais une inter­pré­ta­tion libre de la cuisine médi­ter­ra­néenne . Le style est affirmé, esthé­tique et volon­taire, comme les goûts turbo­com­pres­sés dans un menu déjeu­ner à 20 euros. Ce n’est pas seule­ment bon, mais aussi joli, comme un paysage vu par drone, sur une belle vais­selle. Le soir est consa­cré à des assiettes de mezze, des pois­sons grillés et des pièces de viande à parta­ger. Pour recon­naître les serveurs sympas mais masqués ce n’est pas compliqué : Pétro­nille, c’est la fille à lunettes, Florian c’est le brun, et Léo, c’est celui qui se coince en mettant deux doigts dans une prise. Bon moment. François Mailhes

O’Ky­pos. 56, rue Saint-Pierre de Vaise, Lyon 9e. Fermé le dimanche (sauf événe­ments excep­tion­nelles style barbe­cue), lundi soir et mardi soir. Midi : formule 17 €, menu 20 €. Soir entre 25 et 40 €. Réser­ver << ici >>.

Le boom des librai­ries indé­pen­dantes

L'exception culturelle, ce sont elles. Alors que le cinéma ou les musées enregistraient sur 2019 une perte de fréquentation abyssale de l'ordre de – 70 %, les librairies, elles, se maintenaient autour de – 3% de moyenne au niveau national. Une forme de stabilité déjà inespérée, m...

Petit pays de Gaël Faye sort en Vod

Adapter le best-seller est une gageure et les premières minutes de Petit Pays, qui sort aujourd'hui en Vod, nous ont fait un peu peur. Le réalisateur reste parfois un peu trop prisonnier des scènes du roman, comme celle du vélo, presque inutile dans son adaptation. Mais malgré un...

Bon plan [chez soi] Cinéma

Rochefort sans la moustache Alerte rouge : Symphonie pour un massacre de Jacques Deray est diffusé ce lundi 27 avril à 20h55 sur France 5 ! Le saviez-vous ? Jean Rochefort a débuté sans la moustache, en jouant les faux derches dans les polars des années 60. Il incarne même,...

Maîtresse et esclave de l’amour

En toute discrétion, Laure Calamy s’est imposée comme un second rôle incontournable du cinéma français, à chaque fois surprenante, rieuse et insaisissable dans les comédies, vulnérable en amie solitaire de Mademoiselle de Joncquières, ou méconnaissable en mère dépressive dans Ava...