Sortir à Lyon
Partager cet article :

Echec et mate aux Céles­tins

Pour une fois, ça tombe bien qu’un spec­tacle soit retrans­mis en ligne : au début de ça marchera jamais – qu’on avait pu voir avant la déban­dade sur la petite scène de l’Ely­sée – le metteur en scène, Nico­las Ramond, fait une appa­ri­tion vidéo en guise d’in­tro­duc­tion (photo ci-dessus). Mali­cieux, il rappelle l’ori­gine catas­tro­phique – au sens strict – de cette nouvelle créa­tion liée aux plus cuisants des échecs. Tout ça n’au­rait donc bien pu ne pas avoir lieu à force de décou­ra­ge­ment, et la situa­tion sani­taire n’a évidem­ment fait qu’em­pi­rer les choses. Mais rassu­rez-vous, il s’agit bien ici d’une comé­die de l’échec, et l’ex­pé­rience du ratage est rapi­de­ment conju­rée par un esprit ludique et la légè­reté d’un karaoké, incar­nés par deux comé­diens en pleine vita­lité, Anne de Boissy et Jean-Philippe Salé­rio.

Jean-Philippe Salé­rio et Anne De Boissy en plein karaoké (photos Yoann Tivoli).

Comment deve­nir un loser magni­fique et surtout, surmon­ter la défaite ou mieux, le senti­ment d’avoir raté. Tel est le joli parcours initia­tique de ce spec­tacle au titre par trop modes­te… Jusqu’à un final esto­maquant en forme d’ar­chives spor­tives, qui devrait là encore trou­ver tout son sens dans la retrans­mis­sion. Un spec­tacle qui aura su partir d’une auto-fiction chagrine pour s’ou­vrir aux autres de la façon la plus salu­taire, voilà qui est idéal pour remon­ter le moral des troupes pendant la période dépri­mante des fêtes… L.H.
Ça marchera jamais de Nico­las Ramond. Retrans­mis en « faux direct » sur le site des Céles­tins mercredi 23 décembre à 20h. Voir la retrans­mis­sion

Slalom, le + beau film de la rentrée

Longtemps repoussé, le premier film de Charlène Favier tourné en Savoie sort enfin pour la réouverture des salles le 19 mai prochain. Un sujet brûlant (l'emprise d'un coach sur une jeune skieuse), la révélation d'une cinéaste subtile qui mise sur la complexité des personnages... ...

Le grand projet disco­gra­phique de l’ONL

à peine arrivé depuis septembre à l’Auditorium, que le nouveau directeur musical Nikolaj Szeps-Znaider a déjà lancé un projet artistique d’une ampleur digne des grandes heures d’Emmanuel Krivine. Malgré l’absence de public (pas merci Roselyne), il a d'abord travaillé en orfèvre l...

Lais­sez brûler les p’tits papiers

Jamais à court de bonnes idées ni d’artistes à faire découvrir, la galerie 1111 rassemble ce mois-ci les travaux d’artistes qui travaillent avec le feu. Un médium peu commun, qui en plus de plonger certains dans des abîmes dissertatoires sur sa force à la fois destructrice et cré...

L’ar­chet est à nous !

Le quatuor Debussy invente de nouvelles façons de partir à la rencontre des habitants pour la Fête de la musique comme son festival Cordes en ballades. Que vive la musique ! Musique de chambre. Les membres du quatuor Debussy de la Croix-Rousse étaient en pleine tournée interna...