Sortir à Lyon
Partager cet article :

Ludwig et Jona­than à l’Au­di­to­rium

Avec tous ces événe­ments enrhu­més, on en aurait presque oublié l’an­ni­ver­saire Beetho­ven. Il reprend de plus belle en cette fin d’an­née avec, rien que pour le mois d’oc­tobre, la musique de chambre – trop souvent sous-esti­mée chez Beetho­ven – acces­sible et gratuite au CNSMD, et le plus célèbre des concer­tos pour piano, L’Em­pe­reur (celui qu’on entend ponc­tuer Le Gamin au vélo des Dardenne pour la petite histoire, lire notre article << ici >>), avec un pianiste améri­cain qu’on aime beau­coup et qui a gravé chez EMI de superbes mono­gra­phies, bien avant la mode de l’an­ni­ver­saire : Jona­than Biss. De quoi (re)décou­vrir Beetho­ven sous toutes les coutures, et même plus : Brett Dean qui diri­gera le concert à l’Au­di­to­rium est aussi un compo­si­teur qui créera pour l’oc­ca­sion un concerto pour piano en miroir de celui de Beethov. Le quota de places est pour l’ins­tant épuisé, mais on peut espé­rer que quelques-unes se libèrent d’ici là. L.H.

Samedi 3 octobre à 18h à l’Audi­to­rium de Lyon, Lyon 3e. Concerto n°5 « Empe­reur » de Beetho­ven par l’ONL et Jona­than Biss, piano + créa­tion française du concerto pour piano de Brett Dean, compo­si­tion et direc­tion. De 8 à 49 € (annoncé complet). Voir le site de l’Au­di­to­rium. (photo Jona­than Biss : Benja­min Ealo­vega)

Le maître de Mozart à l’Au­di­to­rium

Christian Zacharias a signé ce qui constitue tout simplement parmi les plus beaux disques jamais enregistrés en musique classique : une intégrale des sonates pour piano de Mozart, à l'exact point d'équilibre entre la légèreté et la mélancolie, doublée d'un coffret consacré à l'en...

Un nouveau festi­val baroque à Lyon

L’Institution des Chartreux a toujours fait venir des musiciens en cours de saison, et souvent de grande qualité, comme le ténor Cyrille Dubois. Plutôt que de les présenter au coup par coup au long de la saison, elle a décidé de les regrouper cette année le temps d’un week-end, a...

Sofiane, Pierre et le loup…

Impossible de se lasser de l’immense conte musical de Prokofiev, Pierre et le Loup, datant de 1936. D’autant que le compositeur russe l’a vraiment pensé pour les enfants, de manière pédagogique mais ludique, dans l’idée de les familiariser avec les principaux instruments de l’orc...

Réou­ver­ture de l’ONL : la surprise du chef !

Pour le concert d'ouverture de saison de l'Auditorium, Nikolaj-Szeps Znaider a réservé jeudi soir la plus belle des surprises : dégainer son violon pour accompagner l'idole de son enfance, Pinchas Zukerman, juste avant l'entracte. Il y avait la queue des grands soirs devant l'...