Sortir à Lyon
Partager cet article :

Les bébés tortues du Parc Tête d’Or

Les bébés tortues du Parc de la Tête d'Or.

La Forêt d’Asie du Parc de la Tête d’Or devait initia­le­ment ouvrir ses portes fin 2020, mais avec le retard pris à cause des confi­ne­ments, le zoo n’est pas en mesure d’an­non­cer une nouvelle date d’ou­ver­ture. Cet espace de 4 000 m2, construit à la place de l’en­clos des éléphants, est conçu sur le modèle de la plaine afri­caine (lire notre article précé­dent), avec 25 espèces asia­tiques qui parta­ge­ront un même enclos, recréant leur biotope d’ori­gine. Nouveauté cepen­dant pour le public : un chemi­ne­ment protégé permet­tra aux visi­teurs de traver­ser l’es­pace en immer­sion, pour s’y croire vrai­ment.

La cara­pace fragile des tortues

« Station de grat­tage » pour les tortues au Parc de la Tête d’Or.

Reçus juste avant le premier confi­ne­ment, ces fuli­gules de Baer, une espèce origi­naire de la pénin­sule malai­sienne, attendent de pouvoir être trans­fé­rés dans la forêt d’Asie. Après éclo­sion, les bébés tortues sont gardés une semaine en salle d’éle­vage avant d’être dépo­sés dans un terra­rium où ils reste­ront un an, puis rejoin­dront les adultes. Ces tortues âgées de cinq mois ont été marquées sur la cara­pace pour assu­rer un suivi indi­vi­duel. Elles ne seront « pucées » qu’à l’âge de deux ans. Les tortues de Mada­gas­car peuvent vivre jusqu’à 100 ans. Ici, cette tortue âgée d’une dizaine d’an­nées profite des caresses d’un soigneur : on le sait peu, mais leur cara­pace est très inner­vée et donc sensible. Les anima­liers ont même fabriqué une « station de grat­tage » en assem­blant des brosses de balais en arc pour que ces demoi­selles puissent venir s’y frot­ter !

Décou­vrez le nouveau musée du lac de Pala­dru !

Souvenez-vous, “les Chevaliers de l’an mil au lac de Paladru”, c’était l’objet de la thèse sur laquelle travaillait Agnès Jaoui dans On connaît la chanson… Cinquième lac d’origine glaciaire de France, pas de doute, ce lac a mille histoires à raconter… Ça tombe bien, à deux pas, a...

Le biopic Eiffel projeté gratui­te­ment au Grand Hôtel-Dieu

Si vous avez un jour rêvé d’une histoire d’amour sous la tour Eiffel, ce drôle de biopic est fait pour vous ! Il reconstitue en effet la préquelle de la tour la plus célèbre du monde… mais à partir d’un amour empêché en Gironde à la fin du XIXe siècle. Gustave aimait Adrienne ...