Sortir à Lyon

Satire dans tous les sens

Comé­die poli­tique. Gary Zimmer (Steve Carell), conseiller poli­tique Démo­crate, reçoit en plein dans sa face et son costume sur mesure, la victoire de Donald Trump face à Hillary Clin­ton. Il est d’au­tant plus déprimé qu’il s’est fait humi­lier par son homo­logue Répu­bli­caine, l’es­thé­tique Faith Brews­ter, son enne­mie jurée… Mais voilà, il pense tenir sa revanche grâce à un plan machia­vé­lique. Une vidéo virale du vété­ran Jack Hastings (Chris Cooper), fermier, ex colo­nel de la marine, prononçant un discours pour défendre la popu­la­tion immi­grée sans-papiers de son mini pate­lin de Deer­la­ken (Wiscon­sin) le convainc d’en faire le candi­dat démo­crate à la mairie. Le but, à terme, est de reconqué­rir cette Amérique blanche, conser­va­trice et en chemise à carreaux. Bref, ces pauvres ploucs climato-scep­tiques et leurs mines de char­bons aban­don­nées qui n’ont jamais vu une Tesla et du tofu de toute leur misé­rable exis­tence.

Le fonde­ment d’une vache.

Gary arrive à convaincre le colo­nel tout en regar­dant de biais sa fille, magni­fique, malgré les condi­tions de leur rencontre durant laquelle elle était en train d’in­tro­duire son avant-bras dans le fonde­ment d’une vache. Cons­cients des enjeux symbo­liques, les Répu­bli­cains envoient la redou­table Faith Brews­ter et des paquets de dollars pour défendre le maire conser­va­teur en place. On a vu John Stewart plus percu­tant à la télé (The Daily show), mais la confron­ta­tion entre deux Amériques, Washing­ton DC contre trou perdu au milieu de nulle part gavé aux cookies est quand même jouis­sive, notam­ment quand deux lesbiennes new-yorkaises aussi riches que progres­sistes essaient d’ex­pliquer le prin­cipe « de la ferme à l’as­siette » au colo­nel paysan. François Mailhes

Irré­sis­tible de John Stewart (EU, 1h41) avec Steve Carrell, Rose Byrne, Chris Cooper… Dans la plupart des ciné­mas lyon­nais : Pathé Belle­cour, UGC Ciné Cité Confluence, UGC Ciné Cité inter­na­tio­nale, Méga CGR Brignais…

24 ans, toujours prolo…

Passé par la réalisation TV depuis 2015 et son Crazy Amy,, Judd Apatow a pris un recul qui lui fait un bien fou sur son cinéma, dépassant désormais les personnages d'inadaptés régressifs auxquels se limitaient un peu trop ses premiers films. Co-scénariste dans son propre rôle, Pe...

Dardenne éden

Ils ont révolutionné le cinéma à eux tous seuls : la caméra à l'épaule collée à la nuque de ses personnages, utilisée jusque dans le Elephant de Gus Van Sant, doit par exemple beaucoup à Rosetta (1999), Palme d'or qui sonnait comme une déflagration dans le cinéma contemporain. Il...

Les Lyon­nais à l’as­saut des Molières !

Cérémonie. Bon, on ne va pas accorder trop de crédit artistique à une cérémonie pilotée par un entrepreneur de théâtre privé ami du Président de la République (Jean-Marc Dumontet), mais si les Molières peuvent donner un peu (plus) de visibilité à des gens qu'on aime, allons-y, re...

Baba du baroque !

On l'attendait, la voilà ! Les Grands concerts de la Chapelle de Trinité viennent de dévoiler leur saison 2020-21, avec du beau monde au balcon de la musique baroque. Musiques russes pour Noël, cantates de Bach le dimanche plusieurs fois dans la saison, grands motets français de ...