Sortir à Lyon
Partager cet article :

Madame Claude, comme un homme

Tout encais­ser, sans bron­cher, telle était la devise de la matronne la plus célèbre de la France pompi­do­lienne, appre­nant la même chose aux filles de son réseau de pros­ti­tu­tion de luxe – en plus des bonnes manières et de la toilette intime. Que ce soit pour accueillir Marlon Brando ou le quidam pari­sien en mal de plai­sirs sexuels. Sylvie Verheyde (Stella, Confes­sion d’un enfant du siècle avec Pete Doherty en Musset) réalise aussi bien le portrait d’une femme que d’une époque, et Karole Rocher est parfaite en héri­tière de François Fabian sous ses four­rures, mater­nelle sous la froi­deur, impi­toyable tout en mettant un point d’hon­neur à rendre service jusqu’à sa petite lyon­naise préfé­rée, Sido­nie, avide des grands billets de banque à l’ef­fi­gie de Dela­croix qui défilent.

Karole Rocher et Garance Marillier, Madame Claude et sa jeune proté­gée lyon­naise Sido­nie.

Recons­ti­tu­tion crédible des années 70, person­nages prenants jusqu’au vigies mascu­lines de Roschdy Zem et Pierre Dela­don­champs, à partir de l’ex­ploi­ta­tion clinique du sexe, le film gagne peu à peu en épais­seur, à la fois polar poli­tique en eaux troubles au temps de l’af­faire Marko­vic (employé d’Alain Delon retrouvé assas­siné), et radio­gra­phie de l’ha­bi­tus machiste au temps d’Olivier Duha­mel, n’élu­dant rien des maltrai­tances et des abus sexuels conte­nues dans l’édu­ca­tion pater­na­liste de bon aloi au temps de Wood­stock et de la libé­ra­tion sexuelle. La pros­ti­tu­tion, même de luxe, a un prix, et les femmes y prennent cher.

Karole Rocher.

Fernande Grudet (de son vrai nom), finira par échap­per au fisc mais paiera jusqu’à la prison pour ce qu’elle a fait, toujours sans bron­cher, défen­due par un certain maître Fran­cis Szpi­ner lors de son procès en 1992. Femme de luxe qui a mangé de la vache enra­gée, elle ne se sera jamais lais­sée faire, tout en jouant en perma­nence le jeu des hommes. Tout un pan ambigu et passion­nant de la condi­tion des femmes à la française.

Madame Claude de Sylvie Verheyde (Fr, 1h52) avec Karole Rocher, Garance Marillier, Roschdy Zem, Pierre Dela­don­champs… Dispo­nible sur Netflix depuis le 2 avril.

Vincent Lacoste et la jeune fille

Vincent Lacoste n’est pas seulement un acteur de comédie. Vous pouvez d’ailleurs voir actuellement Mes jours de gloire sur Canal +, joli premier film sur la dépression pour lequel on l’avait rencontré (lire l’entretien << ici >>). Avec Amanda, il trouvait son plus beau rôle drama...

Camille chante et danse à Four­vière

C’est LA chorégraphe sud-africaine qui a bousculé tous les codes du corps et des représentations du spectacle vivant depuis les années 2000, et ce, du hip-hop à l’opéra. Volontiers provocatrice mais toujours énergique, ludique et pleine de dérision, Robyn Orlin n’a jamais hésité ...

40 ans de Jazz à Vienne: c’est parti !

La voilà la bonne nouvelle, tombée le temps d'un Facebook live : "La configuration du Théâtre Antique de Vienne permet aujourd'hui à Jazz à Vienne d’envisager des concerts cet été." On vous avait déjà alléché en avant-première avec la plupart des noms de cette 40e édition et la n...

Mourad Merzouki, hip hop gratuit !

Mourad Merzouki aime confronter le hip-hop à des disciplines qui lui sonttotalement extérieures. C’est ainsi qu’en 2014, après le succès de son Boxe Boxe avec le quatuor Debussy, il plonge ses danseurs dans un univers virtuel constitué de pixels mouvants qui interagissent en dire...

Bon plan [chez soi] Gym-Théâtre

Gym-théâtre à la maison Dans la vie confinée culturelle, il n'y a pas que des institutions qui mettent en ligne du virtuel. Il y aussi des lieux différents et pas pareils comme le Lavoir Public, bar-théâtre-salle de concert à la Berlinoise sur les pentes de la Croix-Rousse qui...