Sortir à Lyon
Partager cet article :

Barbe-Bleue, tueur de femmes à l’opéra !

Pelly et Offen­bach, c’est une longue histoire d’amour, à Lyon pour l’es­sen­tiel, depuis la produc­tion mythique d’Orphée aux enfers avec Nata­lie Dessay il y a plus de 20 ans jusqu’au Roi Carotte, satire irré­sis­tible avec des costumes légu­miers jusqu’à la racine, qui a fait le bonheur des fêtes de fin d’an­née. 11 produc­tions plus tard, voilà qu’en 2019 il ressus­ci­tait – c’est le cas de le dire – ce Barbe-Bleue qu’on n’avait pas revu sur scène depuis sa créa­tion en… 1866. Et non seule­ment ce n’est pas un fond de tiroir, mais c’est tout simple­ment un des plus grands spec­tacles de Laurent Pelly. Espiè­gle­rie, mauvais esprit, satire poli­tique, cette histoire de serial killer d’opé­rette qui préfère empoi­son­ner ses conquêtes pour avoir à chaque fois le plai­sir de se rema­rier est un poème de comé­die.

Les choeurs de l’Opéra de Lyon dans les décors de Chan­tal Thomas.

Ma femme s’ap­pelle boulotte !

La direc­tion d’ac­teurs de Pelly fait une fois de plus des merveilles, de la scène du baise-main de gala dans les salons de l’Ely­sée recons­ti­tués par la déco­ra­trice Chan­tal Thomas, à la rencontre à la campagne avec une “Boulotte” digne d’un “Rubens”, jeune fille naïve et bien en chair qui a l’abat­tage de la voix de sten­tor d’Héloïse Mas… Elle va tâcher d’échap­per à la mort dans les caves du monstre, le livret est drôle et mali­cieux, et Pelly enchaîne les séquences parlées et chan­tées d’un même élan, en grand orfèvre. On ne révé­lera rien du coup de théâtre de la seconde partie, aussi drôle que fantas­tique, dans un décor à double-fond qu’on vous laisse le plai­sir de décou­vrir. La voix moel­leuse de ce satané Barbe-Bleue de Yann Beuron et la direc­tion pétillante de Michele Spotti finissent de faire de ce Barbe-Bleue une produc­tion d’an­tho­lo­gie, à conseiller à tous ceux qui n’ont jamais mis un pied à l’opéra. ça tombe bien, ça ne dure que 2h et vous pouvez vous y essayer gratui­te­ment dans votre salon sur Culture Box ! Merci monsieur Pelly.

Yann Beuron alias Barbe-Bleue débarquant à la campagne !

L.H.
Barbe- Bleue d’Of­fen­bach, avec les choeurs et orchestre de l’Opéra de Lyon. Mise en scène Laurent Pelly. Direc­tion musi­cale Michele Spotti. En replay jusqu’au 30 septembre 2021 sur France.tv

Dracula, un Coppola saignant sur Netflix

C'est un des grands films de Coppola, sous-estimée à sa sortie en 1992. Une grande fresque médiévale, baroque et sanguinolente fut moyennement goûtée à sa sortie, sous prétexte d’épouser la précarité d'effets spéciaux rudimentaires en trois couleurs, comme au temps de la Hammer.....

Le grand projet disco­gra­phique de l’ONL

à peine arrivé depuis septembre à l’Auditorium, que le nouveau directeur musical Nikolaj Szeps-Znaider a déjà lancé un projet artistique d’une ampleur digne des grandes heures d’Emmanuel Krivine. Malgré l’absence de public (pas merci Roselyne), il a d'abord travaillé en orfèvre l...

Aux origines du monde

Photographie. Pendant longtemps, Sebastião Salgado a photographié les hommes, les conflits, l’exode, marquant les esprits avec ses reportages en noir et blanc au Rwanda ou dans les mines d’or du Brésil. Puis il a fini par vaciller, fatigué d’être témoin de tant de violence. Bien ...

Le Péri­scope fait sa radio

Jazz. L’oisiveté qu’offre le confinement a aussi des bons côtés. C’est ainsi qu’on a pu découvrir que le Périscope avait lancé cette année une série de podcasts sur Soundcloud vraiment bien foutus. Au programme, des rencontres avec des artistes venus jouer dans la salle de concer...